Tech & internet / Monde

Vandalisme et «effet piranha»: comment la mort d'Elizabeth II secoue Wikipédia

Temps de lecture : 5 min

Pour les wikipédiens, les heures suivant le décès de la reine ont été chargées.

L'article francophone de Wikipédia sur Elizabeth II a dépassé le million de vues le jour de sa mort. | Elli Gerra via Wikimedia Commons
L'article francophone de Wikipédia sur Elizabeth II a dépassé le million de vues le jour de sa mort. | Elli Gerra via Wikimedia Commons

En 2009, la mort du roi de la pop frappe les esprits et Wikipédia. L'encyclopédie se retrouve prise d'assaut par une horde de curieux cherchant à en savoir davantage sur la vie de Michael Jackson. En parallèle, des internautes plus ou moins bien intentionnés essaient de modifier l'article tous azimuts. À chaque mort d'une personnalité célébrissime, le même schéma se reproduit inlassablement pour étoffer avec efficacité les articles, et parfois, les vandaliser. C'est ce que les wikipédien appellent dans le jargon «l'effet piranha», épiphénomène auquel la communauté de Wikipédia a même consacré une page.

Elizabeth II n'a pas échappé à cette habitude. Des internautes ont même vendu la peau de la reine avant sa mort. Aussi préoccupant qu'était l'état de la souveraine jeudi 8 septembre, l'officialisation du décès n'a été faite par la famille royale qu'à 19h30. Le contributeur «Vicnent» écrit pourtant à 16h42 que la reine est «décédée le jeudi 8 septembre 2022 à Balmoral». La modification est annulée dans la minute par un autre utilisateur. Mais un peu moins d'une heure plus tard, «ChefKawasaki» complète l'introduction de l'article «Élisabeth II née le 21 avril 1926 à Londres» par «et morte le 8 septembre 2022 dans la même ville». Rebelote, l'ajout est supprimé dans la minute, puisque la reine n'a toujours pas été annoncée morte.

À 18h13, un administrateur –wikipédien élu disposant d'outils supplémentaires– choisit de sévir pour freiner les tentatives de vandalisme. À partir de son intervention, les modifications peuvent être faites uniquement par des utilisateurs «autopatrolled», appellation qui comprend les comptes créés depuis au moins trois mois et ayant effectué au moins cinq cents modifications. Maxfr03 est l'un d'eux, il sera le premier de l'encyclopédie francophone à publier le décès de la reine, deux minutes après l'annonce officielle de la famille royale.

De «gros» apports pour une farandole de petites modifications

L'officialisation de la mort de la chef d'État sonne le début des hostilités pour la mise à jour de l'article Wikipédia de la souveraine. Maxfr03 rajoute des détails dans les minutes qui suivent, comme le lieu du décès, Balmoral en Écosse. En parallèle, l'envie d'être le premier à annoncer la mort d'Elizabeth II fait écrire à Nicolas22g, un autre utilisateur, que celle-ci est «mort», et non «morte», ce qui est vite corrigé par la communauté. Une nouvelle fois, des wikipédiens sont un peu trop pressés et choisissent de surnommer le successeur de la reine «Charles III», alors que son nom de règne n'est pas encore officiel. Et une nouvelle fois, l'erreur est vite corrigée.

Sur les écrans télévisés, les disparitions de personnalités célèbres se résument peu ou prou à des invités en plateau, des images d'archives et des commentaires de correspondants. Sur Wikipédia cela ressemble davantage en un amas d'ajouts, de précisions, mais aussi beaucoup de simplifications et de retours en arrière. Malgré la centaine de modifications apportées dans la soirée, le poids de l'article ne passera que de 201.044 à 202.349 octets, car une grosse partie d'entre elles sont corrigées.

«Comme beaucoup de choses sur Wikipédia, c'est souvent mieux d'attendre de voir ce que les médias vont utiliser et d'en faire une représentation fidèle.»
Un contributeur

De nombreux utilisateurs ne sont pas toujours au fait des pratiques et des codes de la plateforme. Des dizaines de wikipédiens ont ainsi essayé d'introduire du passé pour décrire la souveraine, ignorant la règle en usage sur l'encyclopédie. À 22h48, un dénommé «Alexandrehuat» vient stopper ces multiples ajouts/suppressions en précisant: «Le présent peut être employé pour une personne décédée dans le cadre d'un récit où la personne est vivante au moment du récit. Mais lorsque la personne est décédée et que l'on fait état de son statut du temps de son vivant (reine d'Angleterre), nous ne sommes pas dans le récit. Donc le passé est le temps adéquat, "était". Le statut ne perdure pas à la mort.» Malheureusement pour cet internaute, c'est une erreur et l'usage du passé est révoquée. La balise encore présente sur la page de la reine vient rappeler la règle: «Les biographies étant habituellement écrites au présent de narration, merci de ne pas mettre au passé les verbes qui sont actuellement au présent.»

Le mot «mort» est justement l'autre objet des nombreux ajouts et annulations de la soirée. Alors que plusieurs utilisateurs essaient d'utiliser «décès», la communauté veille au bon usage définit dans les recommandations de Wikipédia: «Dans une rédaction encyclopédique, il vaut mieux parler de la “mort” de quelqu'un que de son “décès”.» La raison? Ce dernier terme est un euphémisme et, dans la littérature, il est moins courant de l'utiliser. Si toutes ces petites modifications sont légion, quelques utilisateurs viennent apporter de plus grosses contributions. La mort d'Elizabeth II est l'occasion de rajouter quelques détails sur sa passion pour les automobiles. Plus évident, une sous-section «Héritage, postérité et hommages» vient enrichir la page. Et un article complet dédié à la mort d'Elizabeth II a même été créé… même si son intérêt fait un peu débat.

L'article probablement le plus consulté de l'année

Quelle photo de la défunte laisser pour la postérité sur l'encyclopédie? La question est prise particulièrement au sérieux et, discutée entre wikipédiens. Faut-il opter pour une photo officielle, une d'Elizabeth dans ces jeunes années ou plus proche la fin de sa vie? Les options ne manquent pas: un utilisateur propose une photo majestueuse de la reine en 1959, un autre une image récente façon «portrait royal», un troisième la change directement… sans dialoguer au préalable avec la communauté. Sur Wikipédia, la discussion est ouverte, mais ne change pas la photo qui veut. Pour ce faire, il faut respecter le consensus.

La reine Elizabeth II en 1959, l'un des portraits refusés par les contributeurs de Wikipédia. | Library and Archives Canada via Wikimedia Commons

Un wikipédien vient temporiser les avis des uns et des autres dans l'espace «discussion» et rappeler le fonctionnement: «Le consensus général en ce moment est qu'il est toujours un peu trop tôt/compliqué de décider d'un changement et que l'image actuelle reste la meilleure option. […] Comme beaucoup de choses sur Wikipédia c'est souvent mieux d'attendre de voir ce que les médias vont utiliser et d'en faire une représentation fidèle.» L'image représentant Elizabeth II va donc rester ce qu'elle est: une photo de 2015 de la souveraine, tout sourire, des fleurs à la main.

Pendant que les wikipédiens s'affairent à modifier l'article ou débattre sur la photo, la page explose son compteur de vues. L'article francophone sur Elizabeth II dépasse le 1,1 million de vues le jour de sa mort, alors qu'il n'était que de 6.652 la veille. Il retombe à «seulement» 600.000 vues le 9 septembre. Sur Twitter, Pierre-Yves Beaudouin, wikipédien, rappelle que même si cet engouement est incroyable, une personnalité a dépassé la reine par le passé: Johnny Hallyday, avec un pic à 1,3 million de vues le jour de sa mort.

En 2021, l'article Wikipédia consacré à la reine a aussi été doublé pour le titre du très prisé «article francophone le plus lu de l'année». Cumulant quatre millions et demi de vues, sa page Wikipédia était deuxième, derrière un certain Éric Zemmour, dépassant, lui, les cinq millions. Cette année, avec l'afflux provoqué par sa mort, le trône pourrait revenir à Elizabeth II.

Newsletters

Guerre cyber de la Russie: les clés d'une résilience ukrainienne inattendue

Guerre cyber de la Russie: les clés d'une résilience ukrainienne inattendue

[TRIBUNE] En fédérant les États occidentaux, le secteur privé de la tech et les partisans en ligne, le pays de Volodymyr Zelensky a su contrer la grandissante menace cyber russe.

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Une société déjà bien implantée permet aux établissements de vous scanner afin de vous proposer des produits prétendument adaptés.

À la rencontre des plus gros contributeurs francophones de Wikipédia

À la rencontre des plus gros contributeurs francophones de Wikipédia

Wikipédia est beaucoup plus qu'une simple encyclopédie aux yeux des contributeurs francophones les plus actifs, dont certains ont déjà dépassé le million de modifications.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio