Sciences

Les pandas géants sont plus sociables qu'on ne le croit

Temps de lecture : 2 min

REUTERS/Stringer.
REUTERS/Stringer.

Les pandas sont plus sociables que nous le croyons, selon une étude que viennent de mener des chercheurs de l'université du Michigan. Cinq pandas géants de la réserve de Wolong, en Chine, se sont vus attacher entre 2010 et 2012 un collier GPS qui transmettait des informations sur leur localisation toutes les quatre heures, une première. Selon le New Scientist, qui relaie les résultats de l'étude publiée par le Journal of Mammalogy, les chercheurs ont constaté que plusieurs des pandas en question se rassemblaient dans la jungle pendant un long moment.

«Parfois les pandas étaient dans un rayon de 10 ou 20 mètres l'un de l'autre, ce qui tend à indiquer qu'ils étaient en interaction directe», a expliqué au New Scientist Vanessa Hull, de l'université du Michigan, qui a expliqué que ce comportement n'était pas lié à la reproduction, qui survient à une autre saison que celle où il a été observé, pendant plusieurs semaines en automne. Comme le note The Independent, l'étude nous apprend aussi (ce n'est pas une surprise) que les pandas passent l'essentiel de leur temps à... manger et dormir. «Nous espérons que le gouvernement chinois prendra conscience de la valeur de ce type d'études et les encouragera à l'avenir», a ajouté Vanessa Hull.

Jusqu'ici, la réputation du panda géant était donc plutôt celle d'un animal solitaire. Ainsi, on peut lire sur le site de la WWF:

«Les pandas géants sont généralement solitaires, chaque adulte ayant son territoire bien défini, sur lequel il se déplace avec régularité.»

Ou, sur le site du National Geographic:

«Les pandas géants sont solitaires. Ils disposent d'un sens hautement développé de l'odorat que les mâles utilisent pour s'éviter les uns les autres et pour trouver des femelles avec lesquelles s'accoupler pendant la saison de la reproduction.»

Comme le rappelle l'université du Michigan, le gouvernement chinois a récemment publié un rapport sur la protection du panda, qui fait état d'une hausse de la population de 17%, à 1.864 pandas, et d'une amélioration de leur habitat. Mais l'espèce reste menacée par la fragmentation de son habitat, l'impact de l'humain sur celui-ci et le changement climatique.

Newsletters

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

La ville de Boston vient d'interdire l'installation de nouvelles pelouses artificielles dans l'espace public, pointant la composition toxique de ces étendues de plastique vert.

L'océan Arctique est en train de s'acidifier en quatrième vitesse

L'océan Arctique est en train de s'acidifier en quatrième vitesse

L'acidification des eaux, précipitée par la fonte des glaces de mer, présente un danger considérable pour la vie marine.

La cape d'invisibilité n'existe pas encore, mais on s'en rapproche

La cape d'invisibilité n'existe pas encore, mais on s'en rapproche

Les dernières avancées de la société Vollebak sont tout simplement stupéfiantes, mais où mèneront-elles?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio