Parents & enfants

La Finlande veut abandonner les matières à l'école au profit des «sujets»

Temps de lecture : 2 min

Class room. Leo-setä via Flickr CC License by.
Class room. Leo-setä via Flickr CC License by.

La Finlande se prépare à amorcer un changement radical de l'organisation de son enseignement, nous apprend The Independent. Le pays, qui fait partie des mieux notés au classement international Pisa, compte en effet «s'engager dans un des programmes de réforme de l'éducation les plus radicaux jamais mis en place par un Etat-nation, l'abandon du traditionnel "enseignement par matière" pour "l'enseignement par sujet"», dont le quotidien donne plusieurs exemples:

«Un adolescent suivant un cursus professionnel pourra prendre des cours de "services de restauration", qui incluraient des éléments de mathématiques, de langues étrangères (pour pouvoir servir des clients étrangers), de compétences écrites et orales.

Des élèves engagés dans un cursus général se verraient enseigner des sujets transversaux comme l'Union européenne –qui mélangeraient des éléments d'économie, d'histoire des pays concernés, de langues étrangères et de géographie.»

Cette réforme est actuellement testée, à raison d'une ou plusieurs périodes de cours par an, dans les écoles finlandaises, notamment à Helsinki. Elle serait étendue à tout le pays en 2020.

Newsletters

Contrairement aux apparences, «E.T.» n'est pas un film pour enfants

Contrairement aux apparences, «E.T.» n'est pas un film pour enfants

Bien que quarante ans se soient écoulés depuis la sortie du film culte, il est toujours bon de rappeler à quel point Spielberg y pose un regard inquiet sur le monde des adultes, foncièrement craintifs et conspirationnistes.

Éducation positive: attention au piège de la «liberté du vide»

Éducation positive: attention au piège de la «liberté du vide»

L'éducation positive est une belle idée mais elle expose à des pièges qui, si l'on n'y prend garde, risquent d'interdire tout vrai travail éducatif. Relire Hegel peut nous aider à les contourner.

Des parents accueillent leurs jumeaux trente ans après la congélation des embryons

Des parents accueillent leurs jumeaux trente ans après la congélation des embryons

Philip avait 5 ans lorsque ses enfants ont été conçus.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio