Monde

Nigeria: des centaines de personnes tuées dans le «massacre le plus meurtrier» de l'histoire de Boko Haram

Temps de lecture : 2 min

Des réfugiés fuyant les violences de Boko Haram, à Wurojuli, le 1er septembre 2014. (Photo d'illustration) REUTERS/Samuel Ini
Des réfugiés fuyant les violences de Boko Haram, à Wurojuli, le 1er septembre 2014. (Photo d'illustration) REUTERS/Samuel Ini

«Des centaines de corps –trop pour pouvoir les compter– restent éparpillés dans le bush au Nigeria» après une attaque de Boko Haram mercredi, considérée par Amnesty International comme «le massacre le plus meurtrier» des extrémistes islamistes, rapporte l'Associated Press.

La plupart des victimes sont des enfants, des femmes et des personnes âgées qui n'ont pas pu s'enfuir quand les extrémistes sont entrés dans la ville de Baga, à la frontière avec le Tchad.

Dans un communiqué, Amnesty International a déclaré que jusqu'à 2.000 personnes pourraient avoir été tuées.

Newsletters

À Washington, les anti-IVG préparent «l'après-Roe»

À Washington, les anti-IVG préparent «l'après-Roe»

À l'occasion de l'annuelle «Marche pour la vie», les mouvements anti-avortement ont appelé le Congrès à voter des lois «pro-life».

George Santos, le plus grand mythomane de l'histoire politique américaine?

George Santos, le plus grand mythomane de l'histoire politique américaine?

Le parcours hors normes du New-Yorkais avait tout d'une success-story. C'était trop beau pour être vrai: il a menti sur (presque) chaque détail de sa vie, privée comme professionnelle.

Jusqu'où peut et doit aller la course des armes livrées par les Occidentaux à l'Ukraine?

Jusqu'où peut et doit aller la course des armes livrées par les Occidentaux à l'Ukraine?

Berlin et Washington ont finalement donné leur aval à l'octroi à Kiev de leurs plus puissants chars de combat. Pour les «alliés», partagés entre la volonté d'épauler l'Ukraine et le risque d'engrenage, ce coup d'accélérateur soulève nombre de questions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio