Économie

La Société Générale conseille à ses clients d'oublier l'Angleterre et d'acheter français

Temps de lecture : 2 min

Union flag at the end of Yarmouth Pier David Jones via Flickr CC License by

Et vive la France!

C'est presque la conclusion d'un article d'Ambrose Evans-Pritchard sur le site du quotidien anglais The Telegraph, où l'on apprend que la Société Générale a conseillé à ses clients de liquider leurs actifs britanniques et de se débarrasser de leurs livres sterling avant les élections législatives du printemps prochain, en «les avertissant que le Royaume-Uni est mal gouverné et qu'il est de plus en plus exposé à des risques politiques»:

«Jusque là, il n'y a eu aucune réforme structurelle et aucune amélioration des déficits jumeaux ou des exportations, malgré une importante dépréciation de la monnaie. Nous sommes inquiets.»

Le tout avant de comparer le Royaume-Uni à la France, où, explique le Telegraph, «le président socialiste François Hollande pousse une série de réformes thatchériennes face à une opposition féroce».

Selon la banque, rappelle le quotidien britannique, «la France est le nouveau champion des réformes en Europe et devrait vite laisser une Allemagne inerte derrière elle». Le Telegraph évoque même un «miracle Hollande» qui permettrait au CAC 40 d'augmenter de 60% d'ici 2017.

Newsletters

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Enfoncé dans la pire crise économique de son histoire, le pays du Cèdre voit l'exploitation de champs gaziers comme une sortie de secours. Mais des associations mettent en garde contre la corruption et la destruction des zones côtières.

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

Certains experts estiment que l'entrée du pays dans le groupe serait bien plus utile que sa présence au sein de la Ligue arabe.

La Hongrie, le pays où la vie devient vraiment plus chère

La Hongrie, le pays où la vie devient vraiment plus chère

Si la hausse des prix touche toute l'Europe, elle frappe durement le pays de Viktor Orbán. Sur place, on économise comme on peut sur les courses et les autres dépenses.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio