Économie / Tech & internet

Vous pourrez bientôt devenir un «e-Estonien»: mais à quoi ça sert?

Temps de lecture : 2 min

D'ici la fin de l'année 2014, l'Etat balte qui se définit comme une «société numérique» va être le premier au monde à proposer un statut de e-résident.

Sur la chaîne YouTube de l'e-Estonie: la journée quotidienne d'un citoyen estonien

En Estonie, on vote et on paie ses impôts en ligne, l’Etat se prépare à créer des ambassades de données pour«faire fonctionner le gouvernement dans le cloud» en cas de cyberattaque, et d’ici la fin de l’année 2014, le pays sera le premier au monde à lancer un statut de résident numérique. «Vous pouvez devenir un e-Estonien», proclame le site Internet du programme.

Cette «identité numérique» pourra être délivrée à n’importe qui pourvu qu’il en fasse la demande en se rendant physiquement à un poste de police et de douane de l’Etat, qu’il laisse ses empreintes digitales et une photo et qu’il paie les 50 euros de frais de dossier. Le e-résident se verra remettre une carte d’identité numérique. Courant 2015, la procédure devrait également être proposée dans les ambassades estoniennes à l’étranger.

Selon le site e-estonia, ce statut sera particulièrement utile aux entrepreneurs et à tous ceux qui ont déjà une activité professionnelle en lien avec l’Estonie, sans forcément y résider. Ainsi la résidence numérique permettra à son détenteur de disposer d’une signature numérique pour signer les documents légaux en ligne, de lancer et de gérer des entreprises en Estonie, d’ouvrir un compte en banque, etc.

En revanche, la e-résidence n’est ni un statut de citoyenneté, ni un visa pour entrer dans le pays.

L’Estonie entend attirer 10 millions d’e-résident, et l’objectif est principalement d’attirer les investissements étrangers dans le pays. Comme le note le site Taavikotka, l’e-résidence pourrait servir en particulier aux investisseurs qui veulent implanter une entité dans l’Union européenne et aux travailleurs qualifiés qui seraient séduits par la possibilité de payer leurs impôts en ligne.

Newsletters

Vivement lundi: la grève

Vivement lundi: la grève

Le droit de faire grève, c'est le droit de rappeler que non, en avril dernier on n'a pas voté pour la retraite à 64 ans, mais contre la possibilité de voir un parti d'extrême droite à la tête du pays.

Les conséquences économiques du report de l'âge légal de départ à la retraite

Les conséquences économiques du report de l'âge légal de départ à la retraite

L'Observatoire français de conjoncture économique a calculé les effets qu'aurait un départ légal de la vie active à 64 ans, contre 62 ans actuellement.

Pourquoi Made.com n'a pas réussi à sauver les meubles

Pourquoi Made.com n'a pas réussi à sauver les meubles

Ultra-populaire dans les années 2010, la marque a été placée sous administration en vue de sa liquidation en novembre dernier, avant d'être rachetée par le groupe Next.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio