Santé

La photo poignante qui reflète l'évolution d'Alzheimer chez une malade

Temps de lecture : 2 min

Sur la première ligne, datée de 1999, la signature de cette femme prénommée Irma est relativement lisible. Ligne après ligne, année après année, elle se dégrade progressivement: d'abord des lettres capitales, de plus en plus tremblantes, au lieu d'une écriture scolaire classique, puis des lettres oubliées, pour finir sur un paraphe incompréhensible à la dernière ligne, en 2011, où on ne distingue plus vraiment que deux lettres, un R et un I.

La photo, poignante, vient illustrer les recherches coordonnées par le Dr. Michael Rafii, de l'University of California de San Diego (UCSD), sur des patients atteints du syndrome de Down (plus connu sous le nom de trisomie 21) et prédisposés à ce titre à souffrir de la maladie d'Alzheimer quand ils atteignent un âge avancé. L'intérêt de ces recherches est d'essayer de tester des traitements médicamenteux précoces de la maladie d'Alzheimer, puisque l'on est certain que celle-ci va se développer chez les personnes atteintes du syndrome de Down: «À 40 ans, 100% des individus atteints du syndrome de Down ont cette pathologie dans leur cerveau», a affirmé le chercheur à la NPR, qui a consacré un article à ses travaux fin août.

Newsletters

Morsure de chauve-souris, fuite de laboratoire... Ce qu'on sait aujourd'hui de l'origine du Covid-19

Morsure de chauve-souris, fuite de laboratoire... Ce qu'on sait aujourd'hui de l'origine du Covid-19

Loin d'être un domaine réservé aux conspirationnistes, la recherche des origines de la pandémie met en lumière des failles dans notre système sanitaire.

Il faut cesser de parler de «pervers narcissique» à tort et à travers

Il faut cesser de parler de «pervers narcissique» à tort et à travers

Sur TikTok, nombre d'experts autoproclamés dressent le portrait-robot de la personne atteinte de TPN. Mais la réalité est un peu plus complexe que cela.

Le port du casque n'est pas l'alpha et l'oméga de la sécurité à vélo

Le port du casque n'est pas l'alpha et l'oméga de la sécurité à vélo

Aujourd'hui, pour se sentir (un peu) en sécurité, les cyclistes ne peuvent faire qu'une chose: essayer de protéger leur crâne des impacts, et croiser les doigts.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio