France

«La France va payer pour tous ses crimes»

Temps de lecture : 2 min

Ayman al-Zawahiri, le numéro deux d'Al-Qaïda, a pris la France pour cible dans une interview à un site islamiste lié à Al-Qaïda, selon le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE cité par l'AFP.

«La France prétend être un pays laïque alors que son coeur est plein de haine pour les musulmans», a déclaré Zawahiri en faisant allusion à la prétendue hostilité française au port du voile islamique.

Il a également accusé la France d'avoir «soutenu les juifs dans leurs efforts de prendre le contrôle de la Palestine», combattu les Arabes en Algérie et «fourni à Israël son réacteur nucléaire». «La France va payer pour tous ses crimes», a-t-il ajouté.

Dans cette interview de 90 minutes, la sixième accordée par Zawahiri au même site, le dirigeant d'Al-Qaïda a réaffirmé les positions anti-israéliennes et anti-américaines de l'organisation terroriste. Il a notamment qualifié Obama de «criminel» et de «menteur», estimant qu'il «ne fait que saigner les musulmans comme son prédécesseur [George W.] Bush».

[Lire l'article complet sur l'AFP]

(Image de une: Talibans, Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio