Sports

L'arbitre d'Uruguay-Italie qui n'a pas vu la morsure de Suarez est surnommé «Dracula»

Temps de lecture : 2 min

L'arbitre mexicain Marco Rodriguez lors du match entre l'Uruguay et l'Italie, le 24 juin. REUTERS/Toru Hanai
L'arbitre mexicain Marco Rodriguez lors du match entre l'Uruguay et l'Italie, le 24 juin. REUTERS/Toru Hanai

C'est une histoire presque trop belle pour être vraie.

Marco Rodriguez, l'arbitre d'Italie-Uruguay (celui qui n'a pas vu la morsure de Luis Suarez sur Giorgio Chiellini, quelques secondes avant le but de qualification de Diego Godin) est surnommé Dracula. Et ce surnom ne date pas du match.

C'est ce que raconte Chris Chase dans un court article sur For The Win. Le blog de USA Today s'intéresse à cette anecdote sortie par le New York Times:

«Marco Rodríguez est surnommé ainsi à cause de sa ressemblance avec une version du personnage diffusé à la télé mexicaine.»

La ressemblance est assez frappante, même si comme le précise FTW:

«Marco Rodríguez ne plaque plus autant ses cheveux en arrière, et n'a donc plus cette ligne de cheveux sur le front en forme de "v", si spécifique à Dracula. Mais on se doute que le surnom risque quand même de rester.»

Newsletters

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

On assiste à une augmentation du nombre d'enfants arrêtés pour des faits de violence ou des comportements dangereux, dans les stades ou en périphérie de ceux-ci.

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Classe business pour les hommes, éco pour les femmes. Au-delà de l'évidente injustice, ce choix opéré par la Fédération française de cyclisme pour se rendre en Australie illustre une certaine vision du sport féminin ancrée dans l'inconscient collectif.

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

[BLOG You Will Never Hate Alone] Accepter d'aller au Qatar, c'est renoncer à toutes nos valeurs, en matière d'environnement et de droits des individus.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio