Économie / Tech & internet / Société

Quand les taxis font grève, c'est de la com' en or pour Uber

Temps de lecture : 2 min

Les chauffeurs de taxi bloquent le centre ville de Londres le 11 juin 2014. REUTERS/ Luke MacGregor
Les chauffeurs de taxi bloquent le centre ville de Londres le 11 juin 2014. REUTERS/ Luke MacGregor

Au Royaume-Uni, l'application de véhicule de tourisme avec chauffeur Uber a vu le nombre de ses inscriptions monter en flèche mercredi 11 juin: +850% par rapport à la semaine passée, indique le magazine Forbes. Qu’ils soient anglais ou français, les chauffeurs de taxi ont un seul combat en ce moment: Uber. Et leur arme est unique: la grève. Manque de pot, c’est le plan marketing rêvé pour Uber.

Dans le milieu du marketing, la grève des taxis, c’est de la «com’ en or massif». Andre Spicer, professeur à la Cass Business School, explique à CNBC:

«Uber est dans tous les esprits. Beaucoup de gens qui ne connaissaient même pas cette application savent désormais ce qu’est Uber. Des journalistes, et même des leaders du mouvement anti-Uber, parlent de l’application dans la presse et à la télévision. Cela leur donne 1.000 fois plus de crédibilité que si l’entreprise le faisait elle-même».

Jo Bertram, directrice générale d’Uber au Royaume Uni, a refusé de communiquer tous les chiffres. Mais elle en a profité pour s’insurger contre la Licensed Taxi Drivers Association: «les taxis sont restés coincés au Moyen Age, prennent les londoniens en otage et causent un impact économique considérable, estimé à 125 millions de livres», soit 155 millions d’euros environ.

Newsletters

Vivement lundi: la grève

Vivement lundi: la grève

Le droit de faire grève, c'est le droit de rappeler que non, en avril dernier on n'a pas voté pour la retraite à 64 ans, mais contre la possibilité de voir un parti d'extrême droite à la tête du pays.

Les conséquences économiques du report de l'âge légal de départ à la retraite

Les conséquences économiques du report de l'âge légal de départ à la retraite

L'Observatoire français de conjoncture économique a calculé les effets qu'aurait un départ légal de la vie active à 64 ans, contre 62 ans actuellement.

Pourquoi Made.com n'a pas réussi à sauver les meubles

Pourquoi Made.com n'a pas réussi à sauver les meubles

Ultra-populaire dans les années 2010, la marque a été placée sous administration en vue de sa liquidation en novembre dernier, avant d'être rachetée par le groupe Next.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio