Société

La tanzanite, précieuse parmi les précieuses

Temps de lecture : 3 min

Ceux qui ont lu «Les Neiges du Kilimandjaro» d’Ernest Hemingway, ou vu le film éponyme avec Ava Gardner, sont loin de se douter qu’au pied de cette montagne, enfoui sous terre, dormait un filon d’une gemme inconnue et rare, baptisée du nom du pays d’où elle est originaire : la tanzanite. Une gemme 1.000 fois plus rare que le diamant.

Pierre précieuse, rare, très rare puisqu’on ne connaît qu’une seule mine au monde et que cette mine sera éteinte dans moins de 15 ans. Très prisée aux États-Unis, cette pierre a été boudée par les joailliers français non pas pour des raisons esthétiques ou gemmologiques, mais par méconnaissance et aussi les difficultés de proposer un bijou d’un prix certain à une cliente qui n’a jamais entendu parler de cette pierre.

La légende de la Tanzanite est aussi belle que sa couleur est mystérieuse. Il y a des lunes et des jours, quand la foudre tomba sur un arbre et mit le feu à la savane. Les roches qui jonchaient le sol furent chauffées à blanc ou plutôt à pourpre, quand les Masaï s’émerveillèrent devant ces cailloux devenus violets. Des décennies plus tard, ces gemmes miraculeuses prirent le nom de tanzanite.

Ce n’est qu’à la fin des années 60 que fut découvert le gisement Merelani au pied du Kilimandjaro, près d’Arusha en Afrique de l’Est. Les Masaï vénèrent cette pierre extraordinaire d’un bleu dense comme le saphir de Ceylan mais teinté du violet de l’améthyste. Il a fallu attendre quand même près d’un demi-siècle pour que la pierre prenne ses titres de noblesse parmi les grands de la joaillerie.

Les heureux touristes qui ont visité l’Afrique du Sud sont surpris de constater que la tanzanite est présente chez tous les bijoutiers, les duty free à l’aéroport, et font partie au même titre que les diamants, des « must » à rapporter du voyage. Souvenirs, souvenirs.

Mille fois plus rare que le diamant, la tanzanite fascine par l’étrangeté et la profondeur de son bleu violacé avec quelques taches de rouge foncé. Mais quelle est-elle? La tanzanite est membre de cette famille qui compte la thalite ou l’andalousite en son sein. Ces gemmes sont généralement bleues, vertes, voire roses et généralement sculptées. La tanzanite a permis aux zoisites d’obtenir l’appellation gemmes une fois facettées.

La dureté de la tanzanite est de 6 ou 7 comme sa cousine l’émeraude. À l’état brut, la pierre est brune. Il est admis, comme pour d’autres pierres, qu’elle soit chauffée pour révéler un magnifique éclat bleu. Si on regarde la pierre à la loupe sous différents angles, on distingue de nombreuses nuances d’indigo, de pourpre, de mauve, de lavande. Les pierres les plus demandées sont de couleur bleu violet intense.

Un périple extraordinaire de Tanzanie à New York.

Après leur découverte des cristaux, les Masaï confièrent quelques specimens au lapidaire Manuel de Souza qui soumit des échantillons à des gemmologues réputés. Le prospecteur pensait en fait avoir mis le doigt sur des saphirs mais il en était tout autrement puisqu’il s’agissait d’une pierre inconnue, donc extraordinaire. Le joaillier de New York, Tiffany & Co, fut d’emblée intéressé et dès 1968, mit tout en oeuvre pour faire connaître sa découverte. Il baptisa la gemme tanzanite et lança une vaste campagne de promotion avec succès, puisque la pierre fut honorée «gemme du XXe siècle». Les Masaï lui attribuent certaines vertus telles que la fertilité ou la guérison de maladie et offrent cette pierre à chaque naissance pour que l’enfant connaisse le succès dans sa vie.

Succès tout autre lorsque l’AGTA, l’American Gem Trade Association, organisme mondialement reconnu, déclare en 2002 que la tanzanite serait pierre de naissance du mois de décembre avec la turquoise. C’était la première fois depuis 1912 qu’on ajoutait une gemme au calendrier des pierres. Tous ses avatars ont fini par donner une place d’honneur à la tanzanite qui figure aujourd’hui parmi les grandes… et qui s’est affichée à la Biennale des Antiquaires en septembre chez les plus grands noms de la joaillerie. Son jour de gloire est enfin arrivé.

Nous avons rencontré Lorenz Bäumer, un des plus talentueux joailliers de sa génération, qui a son nom sur la façade de la célèbre place Vendôme – c’est un amoureux de cette pierre et il la met en valeur dans ses créations depuis de nombreuses années. Il a récemment été rejoint par des maisons voisines comme Chanel, Chaumet, Chopard, Boucheron, Buccellati, Tournaire, Louis Vuitton, toutes ayant pignon sur la place et également Brigitte Ermel, à deux pas de là.

Citons enfin son utilisation dans de magnifiques créations de Ruth Grieco au Brésil, Schullin en Autriche, Aspire Design et Wallace Chan à Hong Kong et TTF en Chine. C’est d’ailleurs en Asie que la tanzanite fait un malheur et aussi le bonheur des «happy few».

Didier Brodbeck

Newsletters

Retraite

Retraite

Seniors: comment travailler quand personne ne vous recrute plus?

Seniors: comment travailler quand personne ne vous recrute plus?

​​​​​​​La France fait partie des pays où la population a le plus d'a priori négatifs inconscients à l'encontre des seniors. Cela a un impact fort, et peu mesuré ou combattu, sur leur employabilité.

Réforme des retraites: et s'il existait d'autres solutions?

Réforme des retraites: et s'il existait d'autres solutions?

64, 65, 62 ans... À écouter les débats, on a l'impression que le seul outil de réforme est l'âge légal de départ de la vie active.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio