France

14 juillet: silence imposé sur les voitures brûlées

Temps de lecture : 2 min

Le ministère de l'Intérieur a demandé aux préfectures de ne pas communiquer le nombre de voitures incendiées dans les nuits du 13 et du 14 juillet dernier, rapporte Le Monde. Les préfectures renvoient systématiquement vers le ministère de l'Intérieur, qui n'a donné de statistiques que pour le 13 juillet, ne souhaitant pas pour l'instant communiquer celles du 14.

Le chiffre avancé par le ministère — 500 véhicules, le pire résultat enregistré la veille de la fête nationale — reste donc invérifiable. Plusieurs journaux locaux expliquent que cette consigne du silence a été donnée non seulement à la police, mais aussi aux pompiers et à la gendarmerie.

Le Monde rappelle que ces deux dernières années, le ministère de l'Intérieur avait sous-estimé le nombre de voitures incendiées. Europe 1 avait systématiquement appelé les préfectures pour vérifier les chiffres, forçant ainsi le ministère à corriger son bilan.

[Lire l'article complet sur Le Monde]

(Photo: voiture brûlée dans une banlieue parisienne en novembre 2005, par Alain Bachellier, via Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

 

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio