Société

Deux policiers gays victimes de harcèlement

Temps de lecture : 2 min

Deux policiers municipaux à Cannes ont porté plainte contre d'autres policiers pour «harcèlement moral» et discrimination. «Selon le texte de la plainte, ils ont été mis à l'écart par leurs collègues du service de nuit de la police municipale de Cannes quand ceux-ci ont acquis la conviction qu'ils étaient homosexuels», explique l'AFP.

Tout a commencé en 2007, quand suite à un congé maladie, la rumeur a couru que l'un des deux policiers avait le sida. Depuis, il est obligé de s'assoir sur la banquette arrière pendant les patrouilles, certains de ses collègues ne lui parlent plus, d'autres ne lui adressent plus la parole de peur d'attraper une «saloperie».

Les deux agents affirment avoir adressé de nombreux courriers à leur hiérarchie et à la mairie de Cannes mais ils n'ont jamais eu de réponse. Plusieurs associations ont apporté leur soutien à l'action des deux policiers: FLAG Police, Gay Lib, SOS Homophobie.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Le grand sommeil

Le grand sommeil

«Je pleure tout le temps. J'ai juste envie de me suicider en voiture»

«Je pleure tout le temps. J'ai juste envie de me suicider en voiture»

[Épisode 2] Un jour de février 2020, Marcelle s'écroule, inconsciente. S'ensuivent nombre de visites à l'hôpital et chez le médecin. À mesure que la santé de sa femme décline, Pierrot s'effondre: il ne supporte pas de la voir dans cet état.

Il faut cesser de parler de «pervers narcissique» à tort et à travers

Il faut cesser de parler de «pervers narcissique» à tort et à travers

Sur TikTok, nombre d'experts autoproclamés dressent le portrait-robot de la personne atteinte de TPN. Mais la réalité est un peu plus complexe que cela.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio