Monde

100 jours sur le Facebook de Barack Obama

Temps de lecture : 2 min

Les médias du monde entier ont fait, chacun à leur manière, le bilan des premiers 100 jours de Barack Obama à la Maison Blanche. Mais quoi de mieux que le «news feed» du président américain sur Facebook pour revivre les grands moments de cette période de l'intérieur?

Slate.com s'est amusé à imaginer la page d'accueil d'Obama sur Facebook. On peut y suivre les faits et gestes d'Obama à travers ses mises à jour de son statut, ses groupes, les liens postés, les commentaires de ses amis etc. Quelques jours après son élection, le président le plus connecté de l'histoire a effacé les groupes «Les détenus de Guantanamo pour toujours!» et «Je suis un lobbyiste et je travaille à la Maison Blanche.»

En suivant le groupe «cabinet», on peut voir les nominations de la garde rapprochée, la confirmation que Barack Obama n'est plus fan de l'Irak de l'Afghanistan, de la recherche sur les cellules souches.

Grâce à l'application «cadeaux», Obama envoie un iPod à la reine d'Angleterre et un trio de tireurs d'élite aux pirates somaliens.

 


Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Début de la Coupe du monde au Qatar, tremblement de terre en Indonésie, violentes protestations contre la politique zéro Covid en Chine... La semaine du 19 au 25 novembre en images.

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Enfoncé dans la pire crise économique de son histoire, le pays du Cèdre voit l'exploitation de champs gaziers comme une sortie de secours. Mais des associations mettent en garde contre la corruption et la destruction des zones côtières.

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

Certains experts estiment que l'entrée du pays dans le groupe serait bien plus utile que sa présence au sein de la Ligue arabe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio