Politique

Obama révèle les directives sur la torture de Bush

Temps de lecture : 2 min

Barack Obama a dévoilé jeudi 16 avril quatre notes de services confidentielles qui autorisaient sous l'ère Bush les agents de la CIA à torturer les suspects détenus à Guantanamo et dans d'autres centres de détention secrets.

Dans le même temps, Obama a assuré que les agents ayant menés des interrogatoires musclés ne seraient pas poursuivis en justice. Dans un communiqué, le président américain convient que les Etats-Unis ont traversé un chapitre «noir et douloureux» de leur histoire mais souligne à propos des agents de la CIA que «nous devons protéger leur identité de façon aussi vigilante qu'ils protègent notre sécurité et nous devons leur faire confiance.»

Les notes de service donnent un aperçu des techniques utilisées par la CIA et des bases juridiques sur lesquelles s'est basée l'administration Bush pour donner son feu vert. Dans l'une d'elle, le département de la justice autorise les agents à passer à la «phase de pression accrue.»

Dix techniques sont autorisées et décrites, dont les claques sur le visage, le confinement exigu, la privation de sommeil et de nourriture ou encore le «walling» (qui consiste à pousser le suspect contre un mur). Une autre méthode consiste à placer un individu dans une boîte étroite avec des insectes.

Enfin la méthode du «waterboard» est sans doute la plus détaillé dans les documents: «l'individu est attaché fermement à une planche inclinée de un mètre sur deux environ. Les pieds de l'individu sont généralement élevés. Un tissu est placé sur son front et ses yeux. De l'eau est versée de manière contrôlée sur le tissu, provoquant un sentiment de suffocation et de panique.

Ces méthodes ont été appliquées sur au moins 14 suspects, selon le Guardian.

A son arrivée au pouvoir, Obama a immédiatement interdit de recourir à ces techniques d'interrogatoire assimilées à de la torture et notamment au «waterboarding».

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Absent de l'Assemblée nationale depuis les dernières législatives, le chef historique de La France insoumise vient de subir une série de revers politiques. Un début de déclin?

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

L'épisode «Le show de Waldo», consacré à la candidature d'un personnage de cartoon carburant aux injures à une élection partielle, semblait peu réaliste. Mais la nuit du 8 novembre 2016 a prouvé que la réalité avait dépassé la fiction.

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Fin janvier, à Marseille, les membres du parti à la rose diront s'ils veulent poursuivre avec leur premier secrétaire et avec la Nupes. Deux candidats essaient de ravir le poste à Olivier Faure.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio