Boire & manger / Société

Les choses à (ne pas) faire quand un Français vous invite chez lui

Temps de lecture : 3 min

Petit guide de survie à l'attention des étrangers.

On se tait si le repas n'est pas bon. | Jay Wennington via Unsplash
On se tait si le repas n'est pas bon. | Jay Wennington via Unsplash

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Si un Français vous accueille dans sa maison, quelles seront les choses à éviter?»

La réponse de Philippe Eyraud:

Il est assez rare qu'un Français vous invite chez lui sans vous proposer l'apéritif ou un repas «à la bonne franquette» (sans formalités particulières).

Si vous passez le seuil de la porte, vous commencez à rentrer dans son intimité.

Habituellement, vous devrez passer l'épreuve du repas qui va s'ensuivre. Avec de la chance, vous n'aurez droit qu'à l'apéritif. Mais s'en méfier quand même. Il y a des apéritifs qui tournent en repas. Se méfier vraiment de «viens prendre l'apéro à la maison demain soir». Une fois sur deux, ça finit avec un repas.

Ne jamais oublier, pour les étrangers, que le repas est un moment de partage et de convivialité en France. On ne se contente pas que de se nourrir. Par conséquent, les repas prennent du temps. Le prévoir.

Mais cela dépend de qui vous invite, et s'il précise le type de repas. Car très souvent, les deux vont ensemble. Si c'est juste un copain de sport qui vous invite au barbecue dominical ou si c'est votre patron qui vous invite de manière formelle, ce n'est pas la même chose.

Les Français sont assez susceptibles en général

Dans tous les cas, les règles de politesse élémentaires s'appliquent: bonjour, merci, s'il vous plaît, etc. C'est la base.

Ne jamais venir les mains vides. Au moins avec un pack de bière pour regarder le foot entre potes et de préférence aussi, toujours quelque chose pour la maîtresse de maison; le plus simple, et généralement efficace: un bouquet de fleurs quand vous n'avez pas d'idées précises. Il vaut mieux passer pour «un peu vieille France» que pour un malotru.

On ne critique pas la maison, la décoration, les enfants, le chien, etc. Et on se tait si le repas n'est pas bon.

Pour les étrangers (défaut typique des Américains), ne dites jamais que c'est mieux chez vous. C'est peut-être vrai mais on évite de le dire, les Français sont assez susceptibles en général.

À propos de la nourriture servie

Toujours pour les étrangers, n'hésitez pas à signaler que vous n'avez jamais mangé telle ou telle chose. Dites-le (poliment bien sûr), vous aurez le droit de dire que vous n'aimez pas cela et ne pas en reprendre.

Si vous avez des intolérances, des allergies, des tabous, des régimes spéciaux, signalez-le plus tôt possible, de préférence au moment de l'invitation. C'est toujours très ennuyeux si vous êtes invités et que le plat principal est un superbe sauté de porc, si vous êtes musulman ou juif. Idem pour les vegans. Ce n'est pas marqué sur votre front.

J'ai eu une collègue qui était allergique aux fruits de mers et qui s'est retrouvée le soir même à l'hôpital parce qu'elle avait oubliée de le préciser à ses hôtes, qui avaient fait une tourte aux poissons avec quelques fruits de mer à l'intérieur...

Faites comme chez vous... mais pas trop

On s'habille toujours correctement pour les repas, nous sommes assez formels en général sur ce point. Même pour le barbecue autour de la piscine en été: une chemise légère ou un t-shirt, un short au minimum (pour un homme).

Ne jamais prendre l'expression «faites comme chez vous» au pied de la lettre. Cela signifie seulement: relaxez-vous, ne soyez pas trop formel, vous n'avez pas besoin de demander pour reprendre un canapé apéritif. Mais demandez toujours avant de vous resservir une boisson quelconque (sauf l'eau, et encore).

Attendez toujours l'invitation du maître ou de la maîtresse de maison pour vous servir à nouveau. Ne le faites jamais vous-même. Ne finissez jamais un plat même s'il est délicieux, sauf si les maîtres de maison insistent (ballet hypocrite que seuls les Français maitrisent).

Ne jamais oublier que le doggy bag n'existe pas en France. Se garder une part de tarte pour plus tard est inconvenant (le Français comprend que vous n'avez pas assez mangé).

Bien se conduire dans la maison

Bien comprendre qu'un Français chez lui est Dieu, donc vous n'avez pas le droit de fouiller dans les tiroirs, dans la cuisine, les chambres, etc.

Toujours demander poliment où sont les toilettes. Et pour ces dames, demander où se trouve la salle de bains n'a pas la même signification que demander où sont les toilettes. Dans le premier cas, la maîtresse de maison risque de vous accompagner (si vous avez besoin de dépannage, par exemple); dans le second généralement, on vous répond «la deuxième porte à gauche» (variable selon les cas).

Vous excuser si une urgence (naturelle ou pas) vous commande de quitter la table.

À ce propos, gardez votre portable au fond d'une poche en mode silencieux. On le consulte vite fait et discrètement. Si c'est vraiment urgent, on répond en s'excusant.

Proposer son aide pour dresser la table, pour aider de différentes manières et surtout au moment de débarrasser la table. Attention! N'insistez pas plus que nécessaire. Sinon, cela pourrait être mal compris.

Sinon, le repas en France est l'instant clé. On devrait éditer des guides de survie pour les étrangers.

Newsletters

À Paris, Stéphanie Le Quellec ouvre une nouvelle boutique gourmande

À Paris, Stéphanie Le Quellec ouvre une nouvelle boutique gourmande

À la fois traiteur, épicerie fine et pâtisserie, l'enseigne MAM propose une nouvelle adresse dans le VIIe arrondissement. Aux manettes: la cheffe doublement étoilée, accompagnée par le chef pâtissier Pierre Chirac.

Les Romains embrassaient les femmes pour détecter le vin dans leur haleine

Les Romains embrassaient les femmes pour détecter le vin dans leur haleine

Et les punissaient pour leur consommation d'alcool.

Pourquoi une souris doit manger plus qu'un éléphant (proportionnellement)

Pourquoi une souris doit manger plus qu'un éléphant (proportionnellement)

La masse corporelle des animaux a une énorme influence sur leur biologie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio