Sciences

À l'origine de «The Last Of Us», un champignon qui transforme les fourmis en zombies

Temps de lecture : 2 min

Dans le jeu vidéo et la série, le cordyceps s'attaque aux humains. Mais s'il existe réellement, il est pour le moment incapable d'infecter nos organismes.

C'est en regardant un documentaire sur le cordyceps que les créateurs de The Last Of Us en ont eu l'idée. | Kenny Eliason via Unsplash
C'est en regardant un documentaire sur le cordyceps que les créateurs de The Last Of Us en ont eu l'idée. | Kenny Eliason via Unsplash

Si les amateurs et amatrices de jeux vidéo avaient probablement déjà fait sa connaissance, les autres ont une nouvelle chance de le découvrir grâce à la série HBO diffusée en France par Prime Video: dans The Last Of Us, c'est un champignon nommé cordyceps qui provoque une pandémie mondiale et transforme les humains en zombies cannibales. Or ce champignon existe bel et bien, rappelle Discover Magazine, et c'est à lui que l'on doit la naissance de cet univers désormais si populaire.

C'est en effet en regardant une série documentaire diffusée par la BBC en 2006 que les créateurs Neil Druckmann et Bruce Bruce Straley ont eu l'idée d'un champignon ravageant l'espèce humaine. Seulement la série en question ne parlait pas de l'impact du cordyceps sur les humains, mais sur les fourmis. Celui-ci agit comme un parasite et vient infecter l'organisme de certaines espèces, jusqu'à contrôler de chacun de leurs gestes.

Également connu sous le sobriquet de «champignon de la fourmi-zombie», celui dont le nom complet est Ophiocordyceps unilateralis se développe principalement dans les forêts tropicales, comme par exemple dans la partie brésilienne de la forêt amazonienne. En 2017, une étude a été menée sur le sujet par l'entomologiste David Hughes, utilisant de l'imagerie médicale dernier cri afin d'observer la progression du cordyceps dans l'organisme des fourmis. Ce qui a permis de comprendre en détail son mode de fonctionnement.

Contrôle musculaire

Pendant un certain temps, le champignon navigue dans le sang de son hôte, puis ses cellules commencent à se connecter entre elles à l'aide de courts tubes qui leur permettent de communiquer et de partager des nutriments. Il entre alors dans les cellules musculaires de la fourmi et se déploie à l'intérieur de celles-ci –mais un autre mode d'action lui permet également des les attaquer de l'extérieur en les enrobant intégralement.

En fait, le cordyceps envahit tout le corps de la fourmi, du bout des pattes jusqu'à la tête, mais il ne touche pas le cerveau: le fait de contrôler les muscles de l'insecte lui suffit totalement. En général, l'animal quitte alors son nid sous la contrainte, et entame l'ascension d'une plante située non loin de là. Puis la fourmi s'arrête, à environ 25 centimètres du sol, où la température et l'humidité sont parfaitement adaptées au développement du champignon.

Les choses ne s'arrêtent pas là: la fourmi est alors poussée à mordre une feuille afin de se fixer à cette altitude, puis le champignon commence à faire croître des spores à l'extérieur de sa tête. L'objectif final est de libérer suffisamment de spores pour parvenir à atteindre d'autres membres de la colonie.

Les humains à l'abri (pour l'instant)

Un fonctionnement terrifiant qui ne doit cependant pas inquiéter les humains: nos organismes ne peuvent être infectés par le cordyceps, contrairement à ce qu'affirme le postulat de The Last Of Us. Une étude de 2015 a achevé de le démontrer: elle explique que parmi les millions d'espèces fongiques présentes sur Terre, seule une poignée possède les quatre caractéristiques nécessaires pour infecter les humains –tolérance aux températures élevées, aptitude à envahir un organisme humain, capacité à absorber nos tissus, et résistance à notre système immunitaire.

Or le cordyceps ne possède pas ces quatre propriétés, contrairement à quelques centaines d'autres champignons (sur un total compris entre 1,5 million et 5 millions, selon les estimations). Et s'il est tout à fait possible que des champignons évoluent de façon à multiplier leurs cibles potentielles, l'ensemble de la communauté scientifique se veut rassurant: le scénario de The Last Of Us n'est pas près de dépasser le stade de la fiction.

Newsletters

Avons-nous tous une petite voix intérieure?

Avons-nous tous une petite voix intérieure?

[L'Explication #96] Plutôt team brouhaha mental incessant ou voix muette comme une carpe?

Les Néandertaliens auraient évolué pour ne pas sentir leur propre puanteur

Les Néandertaliens auraient évolué pour ne pas sentir leur propre puanteur

Pratique quand la propreté n'est pas la priorité.

Pureté génétique et passé nazi, comment la chasse aux abeilles foncées déchire l'Autriche

Pureté génétique et passé nazi, comment la chasse aux abeilles foncées déchire l'Autriche

Le durcissement d'une loi pour préserver la pureté génétique des abeilles carnioliennes divise les apiculteurs du sud du pays.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio