Santé

Votre visage et votre cuir chevelu sont couverts de milliers d'acariens

Temps de lecture : 2 min

Mais pas de panique, la plupart de ces arachnides sont inoffensifs.

100% des adultes possèdent au moins une espèce d'acariens sur leur visage. | Piqsels
100% des adultes possèdent au moins une espèce d'acariens sur leur visage. | Piqsels

Si un jour vous vous sentez seul, sachez que vous ne l'êtes jamais réellement. Au quotidien, des milliers de petits acariens appelés Demodex déambulent sur votre visage et votre cuir chevelu. Mais leur omniprésence suscite une question: ces arachnides sont-ils des parasites ou des organismes commensaux et purement inoffensifs?

Les Demodex sont une famille d'acariens à huit pattes vivant dans le follicule pileux des cils et des sourcils, et les glandes sébacées du visage, explique ScienceAlert. Confortablement installés, les arachnides se nourrissent principalement des cellules de la peau. Mais n'ayant pas d'anus pour évacuer leurs déchets, ils finissent pas les régurgiter.

Les nouveau-nés sont les seuls à ne pas subir la présence de ces bestioles, les adultes, eux, ne peuvent y échapper. Selon une étude publiée dans Plos One, 70% des humains possèdent au moins un type d'arachnides à l'âge de 18 ans. Et une fois le cap de la majorité franchi, ce pourcentage augmente perpétuellement jusqu'à atteindre 100%.

Prendre conscience de cette réalité peut parfois faire frissonner, mais rassurez-vous, la taille des arachnides n'a rien d'impressionnant. La longueur d'un Demodex folliculorum n'est que d'un tiers de millimètre. En plus, sa durée de vie sur votre peau n'est que d'une quinzaine de jours. Mais bon, la relève est constamment assurée.

Le rôle de la génétique

S'ils sont généralement inoffensifs, ces microscopiques arthropodes peuvent néanmoins provoquer diverses réactions chez leurs hôtes. En réalité, tout dépend de notre génétique. Lorsque nous sommes infectés, nos gènes déterminent nos réactions immunitaires. Certains d'entre nous ne réagissent pas tandis que d'autres ressentent des démangeaisons, voire pire. Entre une série d'éruptions cutanées, une inflammation de la cornée ou la formation d'un ptérygion –excroissance charnue sur l'œil– les affections peuvent être nombreuses si les arthropodes se reproduisent en grande quantité.

Il est intéressant de noter que les troubles susmentionnés et le nombre de Demotex augmentent avec l'âge, d'autant plus chez les patients immunodéprimés. Cette observation suggère ainsi une corrélation avec la diminution de notre fonction immunitaire. Il semble que cette dernière soit la clé pour comprendre la reproduction de ces arachnides et leur impact sur notre santé.

Pour limiter les réactions allergiques, un traitement prescrit par un professionnel de santé peut aider. Sachez tout de même que se débarrasser complètement de nos amis les acariens est pratiquement impossible. Qui plus est, les éradiquer serait une sérieuse erreur puisqu'ils font partie intégrante de notre flore cutanée.

Newsletters

Pourquoi avons-nous le hoquet?

Pourquoi avons-nous le hoquet?

La science a parlé.

Pour soulager les urgences, il est urgent de soulager les médecins généralistes

Pour soulager les urgences, il est urgent de soulager les médecins généralistes

Alors que l'engorgement des urgences provoque de très longues attentes pour les patients ainsi que des drames humains, un meilleur accès à la médecine de ville pourrait faciliter les choses. Mais cette dernière aussi est débordée...

«Comment savoir si je suis influencée par mon enfance ou s'il se fout de ma gueule?»

«Comment savoir si je suis influencée par mon enfance ou s'il se fout de ma gueule?»

Cette semaine, Mardi Noir conseille une femme qui a traité en thérapie ses traumatismes de jeunesse mais se retrouve complètement perdue face à son mari, qui l'a humiliée et trompée à plusieurs reprises.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio