Société

Recevoir des cadeaux de Noël peut être une grosse source d'angoisse

Temps de lecture : 2 min

La peur de décevoir met la pression à tout le monde.

Beaucoup de personnes pensent à tort que faire plaisir est inévitablement associé à un budget conséquent. | JESHOOTS.COM via Unsplash
Beaucoup de personnes pensent à tort que faire plaisir est inévitablement associé à un budget conséquent. | JESHOOTS.COM via Unsplash

La joyeuse excitation que procurent les achats de Noël est loin de faire l'unanimité. Pour beaucoup, la pratique d'offrir ou de recevoir des cadeaux rime avec anxiété. Entre peur de décevoir et de ne pas être à la hauteur, cet événement suscite des questions bien éloignées de la légèreté des festivités.

Selon une enquête menée par l'American Psychiatric Association, 31% des adultes s'attendent à être plus stressés pendant les fêtes. Trouver et acheter des cadeaux figurent d'ailleurs parmi les principales préoccupations. Pour Jameca Cooper, psychologue, cette révélation n'a rien d'étonnant: «Lorsque vous offrez un présent à quelqu'un, il témoigne de vos sentiments envers cette personne. Vous êtes donc anxieux à l'idée qu'il ne soit pas à la hauteur de la relation. Et en tant que bénéficiaire, vous ressentez une certaine pression pour exprimer votre gratitude, que le cadeau vous plaise ou non.» Comme le rapporte CNBC, de nombreuses personnes devront faire appel à leurs qualités d'acting puisque environ 18% des biens vendus pendant la saison des fêtes sont retournés aux magasins.

Autre sujet d'angoisse: suis-je forcément redevable après avoir reçu un cadeau? Cette question nous taraude l'esprit. Paige T., assistante sociale de 27 ans, témoigne pour BuzzFeed: «J'ai eu plusieurs crises de panique avant et le jour même de mon enterrement de vie de jeune fille parce que je savais que j'allais recevoir des biens et ne pas en donner en retour.» Bien que rien n'oblige la réciprocité, gardez en tête que surprendre quelqu'un avec un cadeau alors qu'il n'avait rien préparé en échange risque de créer un malaise.

Et ce, pour la simple et bonne raison que ne rien offrir est souvent associé à un manque d'estime pour la relation. Donc pour éviter toute nervosité, se mettre d'accord en amont sur l'achat ou non d'un présent paraît être une bonne option à considérer. Cela vous permettra en plus de ne pas dépenser inutilement.

S'endetter pour impressionner?

Beaucoup de personnes pensent à tort que faire plaisir est inévitablement associé à un budget conséquent. «Elles y voient une quête de performance, comme si un cadeau devait forcément impressionner le bénéficiaire», explique la psychologue Pauline Wallin. Pour voir les yeux du destinataire briller, tous les moyens sont bons... Y compris excéder ses propres finances. «Je me sens toujours mal lorsque quelqu'un qui n'a pas beaucoup d'argent m'offre un bien assez coûteux. Cela prend plusieurs heures de son salaire horaire pour financer ce qu'il me donne et je sais qu'il avait sûrement besoin de ces précieux euros», raconte Paige T.

Sentiment partagé par Mandi Johnson, une Floridienne de 42 ans élevée par une mère célibataire: «Je suis la personne la mieux payée de ma famille proche donc je me sens coupable lorsque je vois ma maman ne pas arriver les mains vides, alors qu'elle peine à joindre les deux bouts. Et inversement, elle se sent mal de ne pas pouvoir m'offrir des cadeaux de la même valeur que ceux que je lui fais.»

Mais comme le précise Julian Givi, professeur de marketing à l'Université de Virginie-Occidentale, la plupart des destinataires se soucient peu du prix de leur présent. Donc rien ne sert de s'endetter, le plus important reste de montrer que vous vous préoccupez de l'autre. Et pour ça, nul n'a besoin d'attendre une occasion particulière.

Newsletters

Les polémiques racistes abîment la santé mentale de nombreux Français

Les polémiques racistes abîment la santé mentale de nombreux Français

Propos d'Omar Sy, match de foot France-Maroc, voile... Les controverses se multiplient sur les réseaux sociaux comme à la télévision. Avec d'importantes conséquences pour les personnes se sentant visées.

Pourquoi ne porte-t-on plus de chapeaux?

Pourquoi ne porte-t-on plus de chapeaux?

Certes, le couvre-chef sert toujours à éviter l'insolation, à agrémenter une tenue lors de certains événements et peut être porté pour des raisons religieuses. Mais cet accessoire autrefois sur toutes les têtes ne sert plus de marqueur social au quotidien.

La meilleure façon d'annuler un rendez-vous avec un ami

La meilleure façon d'annuler un rendez-vous avec un ami

Les excuses bidon ne feront qu'aggraver votre cas.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio