Sciences

Des scientifiques étudient les vestiges sous-marins d'une ancienne civilisation

Temps de lecture : 2 min

5.500 ans plus tard, les archéologues sont près de percer ce mystère.

Pour les archéologues, les cairns découverts ne sont pas l'œuvre d'un seul village. | Francisco Jesús Navarro Hernández via Unsplash
Pour les archéologues, les cairns découverts ne sont pas l'œuvre d'un seul village. | Francisco Jesús Navarro Hernández via Unsplash

Il y a près de 5.500 ans, une civilisation dominait les abords du lac de Constance, un lac glaciaire situé entre l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse. Aujourd'hui, seuls 170 amas de pierres occultés sous les eaux miroitantes témoignent de l'existence passée d'une activité humaine. Mais Vice l'affirme: les archéologues sont plus que jamais près de percer ce mystère.

Découvert en 2015 par l'Institut de recherche sur les lacs de Langenargen, cet élément préhistorique, long de dix kilomètres, n'a depuis cessé de susciter des débats chez les scientifiques. Pour eux, une seule certitude: ces formations rocheuses ont été réalisées par des humains qui occupaient la région au cours de la période néolithique.

«Il est certain que ces cairns ont été fabriqués par nos ancêtres et ce, directement sur le rivage. De nos jours, le paysage est tout autre puisque le dérèglement climatique a fait monter le niveau du lac de trois à cinq mètres par rapport à cette époque. La ligne du littoral fluctue également au gré des saisons et de la neige dans la chaîne alpine», informe Urs Leuzinger, archéologue au musée d'archéologie du canton de Thurgovie.

Un tel édifice questionne quant aux capacités physiques que demande sa construction. Selon une étude de 2021, les amas de pierre ont une largeur de plusieurs mètres et une hauteur pouvant en atteindre deux, ce qui fait d'eux un impressionnant ouvrage d'architecture. Pour l'archéologue, ces cairns ne sont pas l'œuvre d'un seul village.

Les récentes recherches menées sur les vestiges de maisons sur pilotis voisines font valoir son argument. Les scientifiques supposent même que plusieurs populations ont contribué à la construction de l'élément. Quoi qu'il en soit, une chose est sûre: des efforts assommants ont été déployés.

Une fonction énigmatique

Compte tenu des nombreuses heures consacrées à la création de cet édifice, les scientifiques tentent d'expliquer la signification qu'il pouvait représenter pour ces peuples préhistoriques. Parmi les suppositions: des îles artificielles (également appelées «crannogs»), des plateformes de pêche, des fortifications frontalières ou un calendrier basé sur les solstices.

Urs Leuzinger, quant à lui, y voit une explication culturelle: «Pourquoi pas des îles liées à une cérémonie d'enterrement? Pour l'instant, nous n'avons trouvé aucun cimetière et nous ne connaissons pas non plus la vision qu'ils avaient de la mort. Mais il s'agit simplement de mon opinion personnelle.»

Pour résoudre ce mystère, l'équipe de recherche devra effectuer de nombreuses autres plongées et interroger les indices en sa possession. Les résultats des premières études seront présentés au grand public cette semaine dans une exposition pop-up à l'Office d'archéologie de Thurgovie. Par ailleurs, les visiteurs sont invités à venir y déposer une pierre de leur région afin de constituer un 171e amas, et honorer comme il se doit ces anciens bâtisseurs.

Newsletters

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Le fait d'ajouter des plantes ou des graines à son dîner et de modifier le goût des aliments est une habitude humaine qui remonte au moins à 70.000 ans, selon de nouvelles découvertes.

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Même en mathématiques, il faut savoir faire preuve de créativité.

 Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

De nouveaux microbes? C'est exactement ce dont on avait besoin.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio