Sports / Tech & internet

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

Temps de lecture : 2 min

La simulation de l'Alan Turing Institute donne à la Belgique 19% de chances de victoire, 13% à l'Argentine et 11% à la France.

La Seleção n'a pas rencontré d'équipe européenne depuis 2019. | Rafaela Biazi via Unsplash
La Seleção n'a pas rencontré d'équipe européenne depuis 2019. | Rafaela Biazi via Unsplash

Pourquoi avoir recours à des experts comme Paul le poulpe quand on peut utiliser la science et l'informatique? Du côté de l'Alan Turing Institute de Londres, explique New Scientist, quelques amoureux de football et d'algorithmes ont conçu un programme capable de simuler un grand nombre de fois les matchs de la Coupe du monde 2022. Un quart d'heure suffit pour faire se dérouler un millier de tournois différents sur un simple ordinateur de salon.

La simulation en question étant disponible gratuitement en ligne, il est donc possible à chacun et chacune d'organiser son propre tournoi, voire d'examiner la façon dont le programme a été pensé. «C'est important pour nous de publier nos logiciels en open source», explique Nick Barlow, de l'Alan Turing Institute. «Nous encourageons les gens à s'impliquer, à utiliser notre code et à y contribuer.»

L'équipe de Nick Barlow s'est basée sur AIrsenal, une méthode qu'elle avait développée en 2018 pour pouvoir jouer au «fantasy football» dans le cadre de la Premier League anglaise. Celle-ci s'appuyait elle-même sur les travaux de Dixon et Coles, qui font office de référence en matière de pronostics footballistiques, mais elle inclut aussi de la statistique bayésienne, qui inclut aux probabilités un degré de croyance.

Sur son site, le groupe d'étude explique avoir tenté de composer avec les biais les plus susceptibles d'influencer négativement ses travaux. Par exemple, le Brésil n'ayant pas rencontré d'équipe européenne depuis 2019, il est bien difficile d'évaluer ce que pourraient donner les face-à-face entre la Seleção et des adversaires comme la France, la Belgique ou l'Angleterre.

L'algorithme, à qui les scientifiques ont fourni les résultats des oppositions directes entre les trente-deux équipes présentes au Qatar, a aussi été entraîné à l'aide des données des cinq derniers tournois mondiaux, la plus ancienne Coupe du monde prise en compte étant donc la dernière remportée à ce jour par le Brésil, en 2002.

Le classement FIFA a également été pris en compte, ce qui n'est pas le cas des caractéristiques individuelles des joueurs, ni de leur taux de réussite aux tirs au but, pas plus que le lieu du tournoi ou les conditions météorologiques.

Une chance sur quatre pour la Seleção

Après avoir simulé pas moins de 100.000 Coupes du monde virtuelles, les scientifiques britanniques ont délivré leurs résultats: dans 25% des cas, c'est le Brésil qui l'a emporté. La Belgique est également bien placée avec 19% de victoires, devant l'Argentine avec 13%. La France est quatrième, avec 11% de chances.

D'après New Scientist, qui relaie les résultats de cette simulation géante, des études du même acabit donnent également le Brésil vainqueur de sa sixième Coupe du monde, mais cette annonce est loin de faire l'unanimité. Du côté de la compagnie d'assurance Lloyd's, on affirme par exemple que l'Angleterre battra le Brésil en finale, chiffres à l'appui. Or le modèle utilisé dans cette dernière étude avait permis de prédire la victoire de l'Allemagne en 2014 et celle de la France en 2018.

Quant à la modélisation réalisée à l'université d'Oxford par l'équipe de Matthew Penn, qui avait donné à raison l'Italie gagnante de l'Euro 2020 et annoncé six des huit quart-de-finalistes du tournoi, elle indique que la Belgique est la gagnante la plus probable.

D'après les chiffres très complets fournis par l'Alan Turing Institute, vous apprendrez également que l'équipe de France a 87,4% de chances d'aller en huitièmes de finale, 60% de jouer les quarts, 40,6% d'être demi-finaliste, et 21,7% d'atteindre la finale. À chaque fois, les Bleus se classent quatrièmes en matière de probabilités, derrière l'Argentine, le Brésil et la Belgique –à l'ordre près. Voilà, vous savez tout, et vous pouvez donc boycotter la Coupe du monde l'esprit tranquille.

Newsletters

Boycotter la Coupe du monde quand on est fan de foot: «Dès le début, il y avait des chances que je craque»

Boycotter la Coupe du monde quand on est fan de foot: «Dès le début, il y avait des chances que je craque»

Si les sondages avant le lancement du Mondial au Qatar annonçaient un boycott massif, les audiences de la compétition reine du football demeurent correctes. Cela s'explique notamment par le fait que tout le monde n'a pas réussi à tenir son engagement.

Footix

Footix

En images, les gestes de protestation lors de la Coupe du monde au Qatar

En images, les gestes de protestation lors de la Coupe du monde au Qatar

La Coupe du monde de football au Qatar déchaîne les polémiques depuis son attribution. Parmi elles, celle liée aux droits humains, bafoués au sein de l'émirat, et en particulier à l'homosexualité, illégale dans le pays. Mais au sein des stades ...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio