Tech & internet

Est-ce vraiment la fin de Twitter?

Temps de lecture : 3 min

Retour sur le vent de panique qui agite la plateforme à l'oiseau bleu depuis son rachat par Elon Musk.

Jours sombres pour le petit oiseau bleu. | Akshar Dave via Unsplash
Jours sombres pour le petit oiseau bleu. | Akshar Dave via Unsplash

Le destin de Twitter n'a jamais été aussi incertain que depuis son rachat par Elon Musk, acté le 27 octobre 2022. Suppressions d'emplois et démissions massives, retraits en cascade des annonceurs, alertes à la faillite, fonctionnalités éphémères et failles dans le système… Chaque jour, le réseau social semble prendre un nouveau tournant dans la tourmente, cependant que les appels à la migration de plateforme et les messages d'adieu de la part des utilisateurs se multiplient.

Que sait-on actuellement de la situation du réseau social et de ses perspectives d'avenir?

Combien d'employés ont quitté Twitter?

À peine une semaine après avoir pris la direction de la plateforme, Elon Musk licenciait près de la moitié des 7.500 employés de Twitter. Le jeudi 17 novembre, il donnait aux employés restants un délai de 17h pour accepter ou non de s'engager à «travailler de longues heures à haute intensité», précisant que «seule une performance exceptionnelle vaudra une note suffisante» pour rester dans l'entreprise, sans quoi ils seraient licenciés et repartiraient avec une indemnité équivalente à trois mois de salaire. D'après les estimations, 75% auraient choisi l'indemnité de départ, ce qui laisserait moins de 1.000 employés chez Twitter.

De nombreux départements ont été touchés, dont celui de l'équipe de presse, ce qui explique que les questions concernant l'ampleur des suppressions d'emplois et leur impact sur la plateforme restent sans réponses. Depuis lors, les informations concernant le fonctionnement du réseau social proviennent majoritairement d'anciens employés.

Twitter peut-il disparaître?

Les témoignages d'anciens employés indiquent qu'un grand nombre d'ingénieurs, qui assuraient le bon fonctionnement de la plateforme, ont été licenciés ou ont décidé de quitter l'entreprise après l'ultimatum posé par Elon Musk mi-novembre.

La situation fait redouter la multiplication de pannes techniques et de bugs, qui ne sauraient être résolus en l'absence de suffisamment de personnels qualifiés. Plusieurs fonctionnalités du réseau social ont déjà été affectées par des problèmes, notamment l'authentification à double facteurs, qui résulte de la suppression des «microservices» de Twitter annoncée par Musk le 14 novembre, et certains retweets.

«Twitter pourrait essayer d'embaucher de nouveaux employés ou de réaffecter le personnel existant, mais se mettre au diapason du fonctionnement des systèmes concernés peut prendre des mois, même avec un processus de transfert réalisé en douceur. Chaque grand site web a développé son propre système unique, et toute personne venant de l'extérieur aura une courbe d'apprentissage abrupte», estime Steven Murdoch, professeur d'ingénierie de la sécurité à l'University College London.

Déjà avant l'arrivée d'Elon Musk, l'ancien chef de la sécurité de Twitter, Peiter Zatko, avait alerté sur la faiblesse des normes de sécurité de l'information de la plateforme.

Twitter peut-il faire faillite?

Musk lui-même a annoncé ce mois-ci que l'entreprise pourrait ne pas survivre à la récession à venir et faire faillite dans le cas où elle ne parviendrait pas à augmenter ses revenus. Tandis que la publicité représente 90% des 5,1 milliards de dollars (soit 4,93 milliards d'euros) de revenus annuels de Twitter, le récent retrait de gros annonceurs comme General Motors (concurrent de Tesla) et General Mills met en péril le modèle économique du réseau.

Les recettes publicitaires ont «massivement chuté», du propre aveu du milliardaire, et s'ajoutent au désastre qu'a été le lancement du service d'abonnement Twitter Blue, censé renflouer les caisses. Ce dernier devait permettre à des utilisateurs de certifier leur compte en payant 7,99 dollars par mois, et a été suspendu quelques jours à peine après sa mise en place, qui a vu de nombreux utilisateurs usurper l'identité de personnalités publiques, d'institutions ou d'entreprises –le groupe pharmaceutique Eli Lilly a ainsi perdu 16 milliards de dollars en quelques heures, après qu'un faux compte certifié à son nom a annoncé que l'insuline était désormais gratuite.

Si Twitter devait sombrer, Musk aurait la capacité, s'il le souhaite, d'absorber les pertes financières, sa fortune se chiffrant à 178 milliards de dollars. Toutefois, sur les 44 milliards de dollars dépensés pour acquérir Twitter, il a déjà engagé plus de 30 milliards venant de ses capitaux propres, et l'entreprise a ajouté près de 13 milliards de dettes à son bilan à la suite du rachat, tandis que ses frais d'intérêt sont de près d'1 milliard de dollars par an. Par ailleurs, l'entreprise est déficitaire depuis sa création, et avait déjà enregistré une perte de 270 millions de dollars au seul second semestre 2022.

Pour l'heure, Twitter ne risque pas de s'autodétruire du jour au lendemain, mais le service proposé pourrait se dégrader progressivement et rapidement, ce qui ne plaidera pas en faveur du retour ou de la simple fidélité des annonceurs, qui ont besoin de stabilité et de gages de retour sur investissement pour continuer à s'engager financièrement sur cette plateforme.

Newsletters

Breton, corse, occitan, catalan... Les langues régionales se cultivent sur Wikipédia

Breton, corse, occitan, catalan... Les langues régionales se cultivent sur Wikipédia

Ceux qui les parlent ont beau être peu nombreux sur l'encyclopédie en ligne, leurs contributions sont précieuses pour permettre de faire vivre ces langues.

«Je baise en dormant»: la sexsomnie, trouble évoqué par le YouTubeur Léo Grasset accusé de viol

«Je baise en dormant»: la sexsomnie, trouble évoqué par le YouTubeur Léo Grasset accusé de viol

Visé par une enquête pour viol, alors qu'il faisait déjà l'objet d'une enquête préliminaire pour des faits de harcèlement sexuel, le vidéaste star s'est défendu en affirmant souffrir d'une forme particulière de somnambulisme.

Arrêtez de regarder les bandes-annonces, elles sont devenues totalement inutiles

Arrêtez de regarder les bandes-annonces, elles sont devenues totalement inutiles

Au nom du marketing, elles nous vendent désormais des films qui n'existent pas.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio