Tech & internet / Culture

Un tableau de Renoir authentifié par une intelligence artificielle

Temps de lecture : 2 min

D'après l'algorithme, le tableau de la discorde a 80,58% de chances d'être un original.

Un autre tableau de Renoir, assurément authentique, Gabrielle lisant, 1906. | Wikimedia Commons
Un autre tableau de Renoir, assurément authentique, Gabrielle lisant, 1906. | Wikimedia Commons

Oui, tout le monde déteste Renoir, mais il n'empêche que l'impressionniste le plus détesté au monde conserve une sacrée cote sur le marché de l'art. Sotheby's a récemment évalué entre 100.000 et 150.000 livres sterling (soit entre 115.000 et 172.000 euros) la valeur d'un tableau attribué au peintre, qui présente le portrait en buste d'une jeune femme de trois-quarts, aux cheveux noirs et à la chemise blanche entrouverte, dont la ressemblance avec Gabrielle Renard, l'une des modèles favorites d'Auguste Renoir, d'abord engagée comme nourrice pour son fils, est frappante.

L'ennui, c'est que les spécialistes ne s'accordent pas sur l'authenticité de l'œuvre, qui appartient à un collectionneur privé suisse. Pour tâcher de lever le doute, une société d'intelligence artificielle spécialisée en art, Art Recognition, a été mise sur le coup, après que le Wildenstein Plattner Institute, qui tient un catalogue raisonné des œuvres de Renoir, a retoqué le tableau en question.

Algorithme impressionniste

Art Recognition a donc utilisé les reproductions photographiques de 206 authentiques tableaux de Renoir pour nourrir son algorithme et lui apprendre à identifier avec une précision toute mathématique le style du maître impressionniste, tout en l'opposant à des tableaux d'artistes au style similaire ayant été actifs à la même époque. L'algorithme en a conclu que le Portrait de femme (Gabrielle) avait 80,58% de chances d'avoir été effectivement peint par Renoir.

Le propriétaire du tableau, encouragé par cette estimation, a contacté un autre groupe d'experts parisiens, G-P.F. Dauberville & Archives Bernheim-Jeune, qui publie son propre catalogue raisonné de l'œuvre de Renoir, pour réaliser une analyse des pigments du tableau, dont les résultats penchent en faveur d'une œuvre originale.

Bendor Grosvenor, historien de l'art et présentateur de l'émission Britain's Lost Masterpieces sur BBC Four, craint quant à lui que la généralisation de l'usage de l'intelligence artificielle pour trancher ce type de controverse scientifique ne contribue à dévaloriser le travail des experts:

«La technologie est particulièrement faible du fait de son incapacité à prendre en compte l'état d'une peinture –de nombreux tableaux de maîtres anciens sont endommagés et défigurés par des couches de saleté et de surpeinture qui, sans inspection médico-légale, rendent difficile de discerner ce qui est ou n'est pas original. Si un évaluateur d'art humain proposait de donner un "certificat d'authenticité" coûtant des milliers de dollars sur la base de rien d'autre qu'une photo prise sur un iPhone et une connaissance partielle de l'œuvre d'un artiste, on se moquerait de lui», estime-t-il.

Carina Popovici, la directrice générale d'Art Recognition, assure pour sa part que l'IA développée par sa société ne vise pas à remplacer les experts, mais à les aider à prendre une décision en cas d'incertitude, en apportant un outil d'analyse supplémentaire.

Newsletters

Arrêtez de regarder les bandes-annonces, elles sont devenues totalement inutiles

Arrêtez de regarder les bandes-annonces, elles sont devenues totalement inutiles

Au nom du marketing, elles nous vendent désormais des films qui n'existent pas.

Après le gaz, Poutine pourrait nous couper le GPS

Après le gaz, Poutine pourrait nous couper le GPS

Ces réseaux indispensables aux Occidentaux sont-ils en danger?

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

La simulation de l'Alan Turing Institute donne à la Belgique 19% de chances de victoire, 13% à l'Argentine et 11% à la France.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio