Société

Plus une entreprise cherche à être éthique, moins elle l'est

Temps de lecture : 2 min

Le besoin incessant de s'améliorer peut s'avérer contre-productif.

Plus les exigences sont importantes et ancrées dans l'entreprise, plus il est intéressant pour les travailleurs de ne pas y adhérer –voire de les transgresser. | Scott Graham via Unsplash
Plus les exigences sont importantes et ancrées dans l'entreprise, plus il est intéressant pour les travailleurs de ne pas y adhérer –voire de les transgresser. | Scott Graham via Unsplash

L'éthique organisationnelle se démocratise en entreprise: les dirigeants se préoccupent désormais autant de cet aspect que du profit, voire parfois plus. Mais ici réside tout le paradoxe: d'après un chercheur, le fait de se fixer des standards élevés pourrait amener les employés à agir de façon moins morale au travail.

Muel Kaptein, professeur d'éthique des affaires à la Rotterdam School of Management, explique dans un article scientifique mis en lumière par Quartz qu'au cours des vingt dernières années, nombre de banques, compagnies d'assurance et industries pharmaceutiques ont traversé des scandales. Pour y remédier, ces dernières ont apporté des améliorations à leurs pratiques... avant d'être à nouveau frappées par des polémiques quelques années plus tard.

Si certains attribuent ce phénomène à des problèmes qui ont simplement été mis sous le tapis au lieu d'être traités, le professeur a une tout autre interprétation. Selon lui, les entreprises en question deviennent bel et bien plus éthiques, mais cette nouveauté crée de nouveaux problèmes.

Étant donné que l'organisation éthique cherche sans cesse à se perfectionner, les employés sont incités à prêter attention aux moindres détails qui ne colleraient pas et trouvent ainsi des problèmes là où il n'y en a pas. Il peut en résulter, par exemple, qu'un manager exerce une pression excessive sur son équipe, ou que les travailleurs deviennent plus stressés et créent des soucis à résoudre –soucis qui n'existaient pas au préalable.

Ce besoin incompressible de s'améliorer peut s'avérer contre-productif, voire préjudiciable, puisque la barre finira par être placée à un niveau impossible à atteindre.

La théorie du fruit défendu

Au niveau individuel, plus une entreprise devient éthique, moins ses employés tendent à l'être. Muel Kaptein utilise une comparaison pour l'expliquer: tout comme manger le fruit défendu peut être attrayant (d'après sa recherche, «l'interdiction de fumer ou de consommer de la marijuana les rend plus alléchants»), agir de façon non autorisée peut l'être, et d'autant plus lorsque les standards d'une organisation sont élevés. En d'autres termes, plus les exigences sont importantes et ancrées dans l'entreprise, plus il est intéressant pour les travailleurs de ne pas y adhérer –voire de les transgresser.

En fait, le cerveau humain est constamment attiré par l'interdit. Par exemple, lorsqu'en suivant un régime, on se prive d'un aliment spécifique, notre désir pour ce dernier ainsi que la fréquence de nos pensées à son égard augmentent considérablement. De même, lors d'une perte de poids, plus l'objectif est sur le point d'être atteint, plus la tentation de rompre la diète est intense.

La théorie du fruit défendu appliquée à l'éthique organisationnelle, comme l'a fait Muel Kaptein, permet d'éclaircir les raisons pour lesquelles il semble si difficile pour les entreprises de répondre à leurs propres normes: plus une organisation devient éthique, plus les comportements non éthiques deviennent attrayants et donc susceptibles de se produire. «Il est plus délicat de rester éthique que de le devenir», résume le chercheur.

Newsletters

Résilience

Résilience

Plus je déprime, plus je cuisine

Plus je déprime, plus je cuisine

[BLOG You Will Never Hate Alone] Pour chasser les idées noires, rien de mieux qu'une petite visite à sa cuisine.

Comment peut-on limiter le gaspillage à Noël?

Comment peut-on limiter le gaspillage à Noël?

Les cadeaux et leurs emballages, les décorations, le repas... Quelques conseils à la fois économiques et écologiques.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio