Santé / Sciences

L'Australienne condamnée en 2003 pour avoir tué ses quatre bébés pourrait être innocentée

Temps de lecture : 2 min

Déclarée coupable au nom des probabilités, Kathleen Folbigg sera-t-elle libérée de prison grâce à la génétique?

La foudre ne frappe pas au même endroit à quatre reprises, avait affirmé le procureur au jury. | freestocks via Unsplash
La foudre ne frappe pas au même endroit à quatre reprises, avait affirmé le procureur au jury. | freestocks via Unsplash

Après s'être mariés en 1987, Kathleen et Craig Folbigg ont eu envie de fonder une famille. Au début du mois de février 1989, le premier enfant du couple australien, Caleb, vient au monde; mais dix-neuf jours plus tard, le bébé décède, fauché par ce qui semble être la mort subite du nourrisson. En juin 1990, un autre enfant naît, prénommé Patrick, mais il meurt en février 1991, à l'âge de 8 mois, dans des conditions similaires.

Sarah, qui naît à la fin de l'année 1992, meurt elle aussi, le 30 août 1993. Cinq années plus tard, au cours de l'automne 1997, c'est la petite Laura Folbigg qui voit le jour; mais celle-ci décède le 1er mars 1999, à l'âge de 18 mois. Pour Sarah comme pour Laura, la mort subite du nourrisson est elle aussi évoquée, raconte Nature.

Les analyses qui suivent le décès de la petite Laura ne montrent aucun signe de violence ou de maltraitance. Seule une inflammation cardiaque est mentionnée dans le rapport du docteur Allan Cala, qui indique que celle-ci peut avoir été causée par un virus. En revanche, le médecin mentionne le fait que Laura est le quatrième enfant du couple Folbigg à avoir apparemment été victime de la mort subite du nourrisson. Ce qui, d'un point de vue mathématique, lui semble assez improbable. «La possibilité d'homicides multiples dans cette famille n'est pas à exclure», écrit-il.

Accusée le 19 avril 2001 d'avoir tué ses quatre enfants, Kathleen Folbigg est déclarée coupable en mai 2003. L'homicide involontaire est retenu dans le cas de Caleb, le premier né, mais c'est de meurtre qu'il est question pour les trois enfants suivants. Aucune preuve n'a été fournie; ce qui est retenu par la justice, c'est le caractère improbable de cette série de quatre morts consécutives dans des circonstances similaires. La foudre ne frappe pas au même endroit à quatre reprises, avait affirmé le procureur au jury.

L'ombre d'un doute

Condamnée à une peine de quarante années d'emprisonnement, Kathleen Folbigg devient alors tristement célèbre dans le pays, où elle est considérée comme la pire tueuse en série de l'histoire de l'Australie. Mais l'histoire ne s'arrête pas là: en 2018, une équipe de scientifiques suggère que la justice s'est peut-être trompée, au moins deux des quatre morts pouvant être imputées à une mutation génétique pouvant affecter les fonctions cardiaques.

L'enquête est donc réouverte en 2019, mais elle ne débouche sur aucune modification du jugement: Kathleen Folbigg reste en prison. Mais pour combien de temps encore? Près de vingt ans après son placement en détention, l'Australienne pourrait bien retrouver la liberté, puisque son dossier va être réexaminé dans quelques jours. Il faut dire qu'en mars 2021, quatre-vingt-dix scientifiques avaient signé une pétition demandant sa libération, estimant que les nouveaux éléments apportés au dossier médical devaient suffire à faire annuler le verdict de 2003.

L'affaire rappelle celle de la Britannique Sally Clark, condamnée pour avoir tué ses deux bébés en l'espace de treize mois, mais qui fut victime d'une succession d'erreurs humaines et mathématiques. Libérée après quelques années d'emprisonnement, celle-ci n'a jamais été en mesure de se remettre de cette succession de tragédies. Sally Clark est morte en 2007, à l'âge de 43 ans, d'une intoxication alcoolique aiguë. Si Kathleen Folbigg est libérée dans quelques semaines, il faudra un miracle pour que, contrairement à sa camarade d'infortune, elle parvienne à remonter la pente et à connaître des jours meilleurs.

Newsletters

Marcher à reculons est (très) bénéfique pour la santé

Marcher à reculons est (très) bénéfique pour la santé

Il faudra juste passer outre les regards interrogateurs.

Faire du sport avec un rhume est-il déconseillé?

Faire du sport avec un rhume est-il déconseillé?

Tout dépend de votre état: il y a rhume et rhume.

C'est comme vous le santé

C'est comme vous le santé

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio