Sciences

Les cornes de rhinocéros ont rétréci à cause du braconnage

Temps de lecture : 2 min

Une triste adaptation.

Aujourd’hui, 4 des 5 espèces de rhinocéros sont vulnérables ou en danger critique d’extinction. | Rohan Badenhorst via Unsplash
Aujourd’hui, 4 des 5 espèces de rhinocéros sont vulnérables ou en danger critique d’extinction. | Rohan Badenhorst via Unsplash

Une nouvelle étude scientifique dresse un consternant bilan: à cause du braconnage intensif, les cornes de rhinocéros sont devenues bien plus petites qu'autrefois. Une adaptation dangereuse, qui pourrait mettre l'espèce encore un peu plus en péril.

La recherche, publiée dans le Journal of People and Nature, s'appuie sur l'étude de photos d'une variété d'espèces sur les 140 dernières années. Le rétrécissement est flagrant, et concerne toutes les espèces de rhinocéros, dont les cornes sont particulièrement prisées des braconniers et chasseurs de trophées.

Ce phénomène est facilement explicable, précisent les membres de l'étude: les rhinocéros aux cornes plus courtes ont moins de risques d'être tués par les braconniers, étant une cible moins lucrative. Ces animaux aux courtes cornes ont donc davantage survécu aux chasses diverses et ont ainsi pu se reproduire d'autant plus, entraînant un changement évolutif au fil du temps.

Un cercle vicieux

Cette évolution progressive n'est pas sans conséquences, alerte les scientifiques. Des cornes plus courtes, c'est aussi des défenses en moins pour survivre, défendre un territoire, voire même trouver un partenaire, précise le média américain Vice USA. Dans la savane, ça ne pardonne pas.

Et c'est là loin d'être le seul problème. Mettons-nous à la place des braconniers: plus ces derniers récupèrent de petites cornes, plus ils ont besoin d'accroître la quantité d'animaux chassés pour satisfaire leurs commandes. Le nombre de rhinocéros abattus pourrait donc augmenter toujours plus.

Cette nouvelle est un véritable drame, quand on sait qu'aujourd’hui, 4 des 5 espèces de rhinocéros sont vulnérables ou en danger critique d’extinction. Pour le rhinocéros noir par exemple, la probabilité qu'ils connaissent une extinction dans les prochaines années s’élève à 70 %.

Newsletters

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Le fait d'ajouter des plantes ou des graines à son dîner et de modifier le goût des aliments est une habitude humaine qui remonte au moins à 70.000 ans, selon de nouvelles découvertes.

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Même en mathématiques, il faut savoir faire preuve de créativité.

 Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

De nouveaux microbes? C'est exactement ce dont on avait besoin.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio