Parents & enfants / Monde

En Inde, les parents swipent pour marier leurs enfants

Temps de lecture : 5 min

L'utilisation d'applications qui promettent de trouver le meilleur parti pour sa progéniture contribue à pérenniser la pratique des mariages arrangés.

En Inde, 90% des mariages sont encore arrangés par les familles. Les sites matrimoniaux contribuent à entretenir la tendance. | Ibrahim Rifath via Unsplash
En Inde, 90% des mariages sont encore arrangés par les familles. Les sites matrimoniaux contribuent à entretenir la tendance. | Ibrahim Rifath via Unsplash

Ce week-end-là, c'était détente. J'ai été réveillée par un appel de mon père, qui vit en Inde: il fallait que je regarde de toute urgence le profil d'un homme sur une appli. Lasse, j'ai encore une fois déroulé le profil d'un fiancé potentiel, consciente que sa bio ne reflétait vraiment ni ses réflexions, ni ses intérêts.

Ce ne sont pas les jeunes gens qui sont le plus investis sur les applications matrimoniales comme celle sur laquelle je suis inscrite, mais leurs parents.

Profil sélectionné par les parents

Sur ces sites, les enfants peuvent n'avoir qu'un rôle minimal, voire inexistant, dans le choix des personnes à qui ils vont parler. Ce sont leurs parents qui filtrent les profils en se basant sur les critères de l'application, comme l'âge, le métier et même l'horoscope. Ce sont les parents qui lancent la discussion –pas avec la ou le fiancé potentiel, mais avec sa famille. Ensuite, ils transmettent les profils qui leur semblent prometteurs à leurs enfants, qui peuvent décider de parler à de possibles partenaires et de les rencontrer. Enfin, la balle revient généralement dans le camp des parents, qui donneront leur autorisation pour les fiançailles.

Si une foule de gens utilisent Tinder en Inde, les sites de rencontres sont largement mal perçus par les parents indiens, nombreux à considérer le fait de se fréquenter de façon informelle comme un phénomène opposé à la culture et à la tradition indiennes. En Inde, la plupart des mariages sont encore organisés par les familles; plus de 90% sont arrangés. Les sites matrimoniaux existent depuis une vingtaine d'années et contribuent à entretenir la tendance.

Il existe un bon paquet d'applications de mariage sur le marché, mais les plus populaires sont Bharat Matrimony et Shaadi. Elles ressemblent assez à des sites de rencontres, dans le sens où elles nécessitent de swiper [faire glisser les profils d'un côté ou de l'autre pour les sélectionner ou les éliminer, ndlr]. Mais les sites de mariage ont des filtres et des préférences plus spécifiques, comme la caste et le signe astrologique.

Filtrer par horoscope

Les profils comprennent des photos et une description, généralement rédigée par les parents, bien que dans certains cas les enfants puissent le faire (cela dépend du degré de communication entre parents et enfants sur les projets de mariage). Les applications permettent aux parents et aux enfants de gérer le compte ensemble. Les parents et les enfants peuvent tous choisir des profils et faire des sélections.

Ces applications font leur publicité en publiant des histoires de couples qui se sont mariés après s'être rencontrés sur leur plateforme. Elles séduisent en avançant que des millions de personnes trouvent leur partenaire de vie grâce à elles –ce qui pourrait être vrai, vu que les applications de mariage ont signalé un nombre croissant d'utilisateurs pendant la pandémie. En fonction de votre opinion sur les mariages arrangés et du fait que vous soyez ou pas sur la même longueur d'ondes que vos parents quant au profil de votre partenaire de vie, vous trouverez que c'est une bonne chose –ou pas.

J'ai été rejetée plusieurs fois juste parce que les parents des garçons contactés estimaient que mon horoscope avait des planètes maléfiques.

Un aspect de ces applications me semble absurde: le filtre de l'horoscope. En 2019, Bumble a ajouté la possibilité de filtrer les potentielles associations de profils par signe zodiacal, ce qui est peut-être une nouveauté pour les utilisateurs américains. En Inde, les horoscopes sont depuis longtemps un aspect des mariages arrangés. Votre signe astrologique peut être rédhibitoire: beaucoup de parents ne passent à l'étape suivante de la rencontre que lorsqu'ils se sont assurés que les horoscopes de la fille et du garçon sont compatibles.

Traditionnellement, les astrologues produisent un thème astral avec des détails élaborés en fonction de la position des planètes et des signes du zodiaque. Aujourd'hui, les applications de mariage créent ces horoscopes en un instant avec des logiciels intégrés. Une fois que l'utilisateur a entré les renseignements de base du candidat ou de la candidate, comme l'heure, la date et le lieu de naissance, l'horoscope peut être ajouté au profil.

Ni ma famille ni moi ne croyons aux horoscopes, mais nous sommes minoritaires sur le marché du mariage indien. J'ai été rejetée plusieurs fois juste parce que les parents des garçons contactés estimaient que mon horoscope avait des planètes maléfiques.

Le poids des préférences parentales

Même lorsqu'il s'agit de filtres comme l'âge et la profession, qui pourraient réellement aider à déterminer la compatibilité, les parents donnent souvent plus de poids à leurs propres préférences qu'à celles de leurs enfants, puisqu'ils sont les utilisateurs primaires des applis. Ils se détournent des profils qui ne les intéressent pas.

Je ne nie pas qu'il puisse être positif que des parents aident leurs enfants dans leur recherche de partenaire. Il est utile de bénéficier de l'aide de quelqu'un qui vous connaît bien pour faire une présélection dans une interminable liste de profils. Mais le problème, c'est quand les parents imposent leur système de croyances à leurs enfants et prennent eux-mêmes des décisions concernant leur vie conjugale.

Je m'estime chanceuse d'avoir une famille qui me soutient et donne de l'importance aux décisions que je fais concernant ma vie de couple. Ils respectent mes préférences dans le choix d'un partenaire. Plus important encore, ils s'assurent que j'ai largement le temps d'en passer avec des garçons, et ils ne font pas pression sur moi pour que je prenne ma décision finale à la hâte.

Se parler une ou deux fois avant le mariage

Malheureusement, ce n'est pas le cas dans la majorité des familles que je connais. Dans la plupart des cas, les parents des deux côtés parlent entre eux, et ensuite demandent à leurs enfants s'ils se plaisent. Ils n'encouragent généralement pas les jeunes à se rencontrer en tête-à-tête avant de prendre une décision concernant un possible mariage. Ils laissent juste le jeune homme et la jeune fille se parler une ou deux fois. Même si les parents laissent le couple sortir ensemble, ce ne sera que très peu –on va dire deux fois maximum. La semaine dernière, j'ai reçu une notification de l'application de mariages Shaadi pour rencontrer les parents d'un jeune homme avec qui je n'ai même pas échangé un seul message!

Le fait qu'on ne nous laisse souvent pas suffisamment de temps pour analyser et comprendre de potentiels partenaires peut pousser les jeunes de mon âge à ressentir une véritable terreur face au mariage. Nous nous sentons prisonniers d'un système de mariages arrangés. Le problème tient principalement au fait que depuis des siècles, en Inde, l'idée que les parents doivent approuver les mariages est considérée comme incontournable; les applications contribuent à pérenniser cette pratique.

À côté des applications matrimoniales, je cherche aussi un partenaire de vie sur des sites de rencontres. Certes, ils ne garantissent pas de trouver à tous les coups le partenaire de vos rêves. Beaucoup d'obstacles les rendent inefficaces. Mais le fait que ces sites permettent aux deux parties d'exercer un contrôle sur les décisions concernant leur vie entière me donne un espoir sur leur éventuelle capacité à m'aider à trouver chaussure à mon pied.

Newsletters

Ne privez pas vos enfants d'écrans, mieux vaut les y éduquer

Ne privez pas vos enfants d'écrans, mieux vaut les y éduquer

Le dialogue et la réflexion sont les clés de la réussite pour une utilisation responsable des nouvelles technologies.

Voici les jouets les plus populaires de 2022

Voici les jouets les plus populaires de 2022

Pour faire plaisir à coup sûr, où que vous soyez dans le monde.

Ces parents de la génération Z qui ne veulent pas perpétuer le mythe du Père Noël

Ces parents de la génération Z qui ne veulent pas perpétuer le mythe du Père Noël

Petit Papa Noël, quand tu ne descendras plus du ciel.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio