Sciences

Une exoplanète moelleuse comme de la guimauve découverte à 580 années-lumière

Temps de lecture : 2 min

Cette nouvelle risque de vous mettre l'eau à la bouche.

La densité de TOI-3757b est en moyenne de 0,27 gramme par centimètre cube. | FLY:D via Unsplash
La densité de TOI-3757b est en moyenne de 0,27 gramme par centimètre cube. | FLY:D via Unsplash

N'avez-vous jamais rêvé de vivre dans un monde de bonbons, aux nuages de guimauve? Après la découverte d'exoplanètes aux allures de barbe à papa, une équipe de recherche a dévoilé l'existence de TOI-3757b, une géante gazeuse à la densité comparable à celle d'une guimauve. Et si l'on en croit l'étude parue dans The Astronomical Journal et relayée par ScienceAlert, la partie de la Voie lactée où elle se situe pourrait ressembler à une sorte de pays des merveilles. Mais ne faites pas vos valises trop vite: elle ne serait sûrement pas habitable.

En orbite autour d'une étoile naine rouge dans la constellation du Cocher (Auriga), à environ 580 années-lumière, TOI-3757b serait l'exoplanète la plus moelleuse jamais découverte. Mais que savons-nous vraiment à son sujet? Grâce au satellite Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS), les scientifiques connaissent sa taille: cette planète fantastique s'avère être un peu plus imposante que Jupiter. En revanche, sa masse ne serait égale qu'à 85 Terre, contrairement à la géante qui en totalise approximativement 318. Enfin, TOI-3757b a une densité moyenne de seulement 0,27 gramme par centimètre cube, quand celle de Jupiter s'établit à 1,33. C'est cette distinction qui lui vaut son attribut de guimauve.

Cette découverte est loin d'être anodine pour la science. Auparavant, les astronomes soupçonnaient que les étoiles naines privaient les planètes en orbite proche d'une grande partie de leur atmosphère. Cette exploration, en prouvant l'existence de mondes dotés d'enveloppes de gaz importantes, montre ainsi l'inexactitude de cette hypothèse. C'est ici que réside l'importance de cette découverte: l'atmosphère étant considérée comme l'une des caractéristiques clés permettant à la vie de se former, la piste de l'habitabilité des planètes en orbite autour des étoiles naines rouges est à approfondir.

Comment s'est-elle formée?

«On a toujours pensé que les planètes géantes autour des étoiles naines rouges étaient difficiles à former», explique l'astronome Shubham Kanodia, de l'Earth & Planets Labs («Laboratoire Terre et planètes» en français) à la Carnegie Institution de Washington. Selon lui, deux facteurs seraient entrés en jeu dans le cadre de sa création.

Tout d'abord, les géantes gazeuses se forment à partir d'un noyau rocheux, autour duquel le gaz s'accumule pour former une atmosphère épaisse. L'étoile naine rouge étant pauvre en éléments lourds, son noyau s'est peut-être créé plus lentement, ce qui aurait retardé l'accumulation de gaz et aurait donc affecté la densité de ce monde. Ensuite, l'orbite semble être légèrement ovale, ce qui signifie que la distance de l'exoplanète par rapport à l'astre varie. Les scientifiques émettent l'hypothèse que lorsqu'elle s'en rapproche, son atmosphère se réchauffe et se dilate.

En ce qui concerne l'habitabilité de TOI-3757b, l'équipe de recherche est dubitative. Les étoiles naines rouges sont si froides qu'il faudrait que l'exoplanète se situe à portée des éruptions pour que sa température soit propice à la vie telle que nous la connaissons. Toutefois, étant donné qu'elles brûlent plus lentement que le Soleil, leur durée de vie sera beaucoup plus longue: des trillions d'années contre 10 milliards. Cette longévité, associée à l'abondance de ces astres, signifie que la vie, si elle doit émerger quelque part, pourrait apparaître sur une planète en orbite autour d'une étoile naine rouge.

Pour étayer ses recherches, l'équipe espère trouver et étudier davantage de mondes «en guimauve» pour comprendre comment ils se forment et surtout, comment ils survivent dans ce contexte si hostile à leur existence.

Newsletters

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Le fait d'ajouter des plantes ou des graines à son dîner et de modifier le goût des aliments est une habitude humaine qui remonte au moins à 70.000 ans, selon de nouvelles découvertes.

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Même en mathématiques, il faut savoir faire preuve de créativité.

 Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

De nouveaux microbes? C'est exactement ce dont on avait besoin.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio