Société

Les homicides et suicides par arme à feu continuent d’augmenter aux États-Unis

Temps de lecture : 2 min

Les armes à feu ont causé 47.286 décès par homicide et suicide en 2021 aux États-Unis.

| Tim Mudd via Unsplash 
| Tim Mudd via Unsplash 

Après avoir explosés en 2020, au début du confinement, les chiffres des homicides et suicides par arme à feu aux États-Unis ont encore augmenté en 2021 –ce sont les plus élevés depuis trente ans. C’est dans le New York Times qu’on prend connaissance du dernier recensement du Centre de Contrôle et de Prévention des maladies américain (C.D.C).

Les armes à feu ont causé 47.286 décès par homicide et suicide en 2021, contre 43.675 en 2020, selon les données provisoires récoltés par l'agence. Un taux d'augmentation de plus de 8% tant pour les suicides que les homicides. En additionnant les décès non intentionnels et ceux liés aux activités des forces de l'ordre, le nombre total de décès liés aux armes à feu serait porté à 48.832 en 2021, selon une analyse distincte du centre Johns Hopkins qui lutte contre la violence liée aux armes. Par comparaison, en France, il y aurait environ 1.600 décès par arme à feu selon les derniers chiffres disponibles.

De 2019 à 2021, les homicides impliquant des armes à feu ont augmenté de 45 %, tandis que les meurtres qui n'impliquaient pas d'arme à feu n'ont augmenté que de 6 %, selon une analyse préliminaire du centre Johns Hopkins. Et si les suicides par arme à feu ont augmenté, les suicides par d’autres méthodes, eux, ont diminué de 8%.

Pourquoi?

Si la présentation du C.D.C n’indique pas de causes, on peut lire dans le New York Times que ces augmentations coïncident avec le pic d’achat d’armes à feu, pendant la pandémie, de premiers propriétaires. Or, de nombreuses recherches ont montré que la présence d'une arme à feu à l’intérieur d’une maison augmentait considérablement le risque de décès par arme à feu, y compris celui d’homicides ou de suicides.

Aussi, on ne peut pas ignorer les facteurs de stress multiples qui ont affecté les américains ces dernières années liés au Covid: maladie, isolement, crise économique…

De plus, les chiffres sont encore plus importants aux seins des communautés noires-américaines et latino-américaines. Cela peut s’expliquer notamment par la défiance de ces communautés envers la police et l’envie de s’armer en réponse.

Il est possible que les facteurs de stress liés à la pandémie, qui ont frappé plus durement les communautés racisées dans de nombreux domaines aient pu contribuer à ces inégalités. Dans l'ensemble, les Noirs et les Latino sont respectivement 13,7 et 2,4 fois plus susceptibles de mourir d'un homicide par arme à feu que les Blancs en 2021. En 2020, le taux d'homicides par arme à feu chez les jeunes adultes noirs était déjà 20 fois plus élevé que chez les jeunes blancs. En 2021, l'écart s'est creusé, car les homicides par arme à feu chez les jeunes blancs ont légèrement diminué, et le taux d'homicides par arme à feu chez les jeunes noirs est désormais presque 25 fois plus élevé.

Du côté des suicides, ils sont depuis longtemps plus fréquents chez les hommes blancs âgés, et en 2021, plus de 80 % de tous les suicides par arme à feu concernaient des Américains blancs. Les personnes âgées de 45 ans et plus présentaient les taux de suicide par balle les plus élevés.

Newsletters

L'Inconnue de la Seine, de jeune défunte à visage le plus embrassé de l'histoire

L'Inconnue de la Seine, de jeune défunte à visage le plus embrassé de l'histoire

L'histoire d'une jeune morte anonyme devenue source d'inspiration artistique pendant des décennies, jusqu'à influencer le visage du premier mannequin de secourisme.

Vivement lundi: l'interruption volontaire de grossesse

Vivement lundi: l'interruption volontaire de grossesse

Un vêtement qui glisse et échoue sur le sol: voilà la seule chose tragique qui devrait vous arriver avec un cintre. Malheureusement, et j'ai peine à le dire tant je pense qu'il est plein de poussière, tous les pays du monde n'ont pas la chance d'avoir notre Sénat.

Pendant qu'il commet un meurtre, un YouTubeur diffuse un faux live pour se donner un alibi

Pendant qu'il commet un meurtre, un YouTubeur diffuse un faux live pour se donner un alibi

Stephen McCullagh avait déclaré ne pas pouvoir répondre en direct aux messages du chat de la vidéo.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio