Sciences / Monde

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

Temps de lecture : 2 min

La ville de Boston vient d'interdire l'installation de nouvelles pelouses artificielles dans l'espace public, pointant la composition toxique de ces étendues de plastique vert.

Et en plus, les joueurs de foot s'y blessent. | Wendy Aros-Routman via Unsplash
Et en plus, les joueurs de foot s'y blessent. | Wendy Aros-Routman via Unsplash

C'est dans une bataille contre les pelouses artificielles que les pouvoirs publics états-uniens se sont lancés. De plus en plus de villes renoncent désormais à colorier leurs parcs avec du plastique, et prennent des mesures pour interdire la pose de nouvelles moquettes pseudo-végétales dans l'espace public. C'est que le maudit gazon, qui n'a de vert que sa couleur, est composé de produits chimiques dangereux pour la santé.

Récemment, c'est la maire de Boston, Michelle Wu, qui a décidé de mettre un terme à cette pratique dans sa ville. De fait, les pelouses artificielles sont fabriquées avec ce qu'on appelle des PFAS, des substances per- et polyfluoroalkylées, qui présentent des caractères toxiques, et certaines sont encore produites avec des pneus broyés, qui peuvent contenir des métaux lourds, du benzène, des composés organiques volatils et autres substances cancérigènes.

En plus d'être une aberration esthétique, elles sont une plaie écologique, qui dégage du méthane, un puissant gaz à effet de serre, déverse des microplastiques dans les cours d'eau, et contribue à créer des îlots de chaleur –une expérience connue des footballeurs, qui font pression sur la National Football League afin qu'elle interdise les terrains de foot artificiels.

Résistances plastiques

Avec les vagues de sécheresse qui ont fait brûler toute une partie de la végétation du pays, le produit a pourtant connu un regain d'utilisation, que ce soit dans les parcs ou les terrains de jeux. «Il semble assez absurde de mettre des pneus broyés dans un champ où jouent des enfants», relève à cet égard Kyla Bennett, ancienne fonctionnaire de l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis et directrice de la politique scientifique de l'ONG Public Employees for Environmental Responsibility.

De fait, les PFAS, utilisés dans l'industrie afin de rendre les produits plus résistants à l'eau, aux taches et à la chaleur, ne se décomposent pas naturellement, et peuvent provoquer des problèmes de santé allant des problèmes de foie ou de thyroïde aux malformations congénitales et aux maladies rénales, en passant par la diminution de l'immunité.

Pour autant, les mesures de prévention mises en place par certaines municipalités ne sont pas du goût de tout le monde. À Martha's Vineyard, dans le Massachussetts, le district scolaire de la ville poursuit en justice la municipalité qui, craignant la contamination d'une source d'eau potable, avait interdit l'installation d'un terrain artificiel.

Newsletters

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Même en mathématiques, il faut savoir faire preuve de créativité.

 Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

De nouveaux microbes? C'est exactement ce dont on avait besoin.

Des graines comme vous n'en avez jamais vues

Des graines comme vous n'en avez jamais vues

Des réseaux paysans aux tiroirs poussiéreux des réserves du Muséum national d'histoire naturelle de Paris, Thierry Ardouin a entrepris un travail de dix ans pour photographier plus de 500 graines. Choisies, éclairées et cadrées avec le plus grand...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio