Monde

Des Russes louent des jets privés 150.000 euros pour éviter d'aller combattre

Temps de lecture : 10 min

La demande ayant largement dépassé l'offre, les prix n'ont pas tardé à flamber.

À Saint-Pétersbourg, cette affiche promotionnelle de l'armée russe indique: «Servir la Russie est un vrai travail.» | Olga Maltseva / AFP
À Saint-Pétersbourg, cette affiche promotionnelle de l'armée russe indique: «Servir la Russie est un vrai travail.» | Olga Maltseva / AFP

Depuis que Vladimir Poutine a annoncé sa volonté d'enrôler tous les hommes aptes à faire la guerre afin de combattre l'Ukraine, de nombreux Russes cherchent «comment se casser un bras», si l'on en croit l'augmentation fulgurante des requêtes Google sur ce thème. Mais des citoyens russes plus fortunés sont en train de se diriger vers une autre option, moins douloureuse mais plus coûteuse: réserver leur place dans un jet privé afin de quitter le pays.

Pour des prix allant de 22.000 à 28.000 euros, raconte The Guardian, il est actuellement possible de prendre sa place dans un avion privé pour s'envoler vers l'Arménie, la Turquie ou encore l'Azerbaïdjan, qui permettent aux citoyens russes de traverser leurs frontières sans disposer de visa. Il est également possible de louer un jet prévu pour huit personnes, à des tarifs ayant récemment explosé (entre 90.000 et 157.000 euros).

«La situation est absolument folle en ce moment», explique Yevgeny Bikov, directeur d'une société de courtage aérien. «Nous sommes passés de 50 à 5.000 demandes par jour.»

Les vols commerciaux ayant rapidement affiché complet pour les prochains jours, les citoyens russes les plus privilégiés ont vite décidé de se tourner vers cette alternative. S'ils souhaitent pouvoir déserter, il leur est en effet impossible d'attendre, car l'armée a déjà commencé à aller chercher les hommes dans les villes et villages.

Les entreprises comme celle de Yevgeny Bikov n'hésitent pas à se procurer des avions supplémentaires, y compris des appareils à grande capacité, normalement destinés aux vols classiques. Le but est autant d'engranger des profits que d'aider ceux qui le désirent –et qui en ont les moyens– à quitter le territoire russe au plus vite. La place la moins chère disponible, destination Erevan en Arménie, coûtait environ 3.300 euros.

La disponibilité des jets privés est assez limitée en raison des sanctions infligées par l'Union européenne et le Royaume-Uni à la Russie peu après le début de la guerre déclarée par Poutine en février. «Toutes les entreprises européennes de jets ont quitté le marché», explique Eduard Simonov, qui dirige une entreprise de location d'avions privés. «La demande est supérieure à l'offre, et en comparaison avec ceux pratiqués il y a six mois, les prix ont crevé le plafond.»

La fuite des riches

Après avoir déjà perdu 15% de ses millionnaires –partis vivre dans des contrées plus paisibles– depuis le mois de février, la Russie est en train de vivre une nouvelle étape de l'exode de ses citoyens les plus fortunés. «La plupart de nos clients les plus jeunes sont partis dès que Poutine a parlé de mobiliser les hommes la semaine dernière», témoigne l'employé du service de conciergerie d'un hôtel de luxe du centre de Moscou. «Avant, j'appelais souvent des restaurants et des bars branchés pour leur réserver des tables; maintenant, je passe mon temps sur internet, à chercher pour eux la dernière place disponible pour Erevan.»

Les hommes riches sont-ils les seuls à pouvoir bénéficier de ce genre de désertion express? Pas tout à fait selon The Guardian, qui cite l'exemple du boss d'une entreprise moscovite spécialisée dans le design de jeux vidéo: celui-ci a réservé un vol entier pour permettre à ses employés de quitter le pays et d'échapper ainsi à l'obligation militaire.

L'urgence est totale, d'autant qu'il se murmure que le Kremlin pourrait décider de fermer les frontières russes dans les jours à venir, notamment pour endiguer cette fuite de conscrits potentiels.

Newsletters

Présidentielle 2024: les Démocrates soutiennent tous Joe Biden, mais...

Présidentielle 2024: les Démocrates soutiennent tous Joe Biden, mais...

L'actuel président, renforcé par les bonnes performances de son camp, aurait la légitimité pour briguer un second mandat. Derrière lui, le parti semble faire bloc, mais la question de son âge devrait surgir tôt ou tard.

En images, les gestes de protestation lors de la Coupe du monde au Qatar

En images, les gestes de protestation lors de la Coupe du monde au Qatar

La Coupe du monde de football au Qatar déchaîne les polémiques depuis son attribution. Parmi elles, celle liée aux droits humains, bafoués au sein de l'émirat, et en particulier à l'homosexualité, illégale dans le pays. Mais au sein des stades ...

Dans l'État de New York, les condamnés pour vente de cannabis seront les premiers à en vendre légalement

Dans l'État de New York, les condamnés pour vente de cannabis seront les premiers à en vendre légalement

La nouvelle loi prévoit de réparer les injustices de la «guerre contre les drogues», qui a particulièrement touché les communautés afro-américaines et latinos par le passé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio