Boire & manger / Parents & enfants

Le chou kale fait grimacer les bébés, même avant la naissance

Temps de lecture : 2 min

Qu'on se rassure, le but n'était pas de leur proposer une cure détox prénatale.

La carotte fait sourire, le chou kale grimacer. | Deborah Rainford via Unsplash
La carotte fait sourire, le chou kale grimacer. | Deborah Rainford via Unsplash

Il est depuis des années le chouchou des spécialistes de la detox, concept ô combien discutable mais qui continue à prospérer: le chou kale est présent dans bon nombre de menus, de salades et de smoothies permettant –c'est en tout cas la promesse– d'assainir nos tuyauteries. Pour autant, cet aliment ne plaît pas à tout le monde: son goût est souvent peu apprécié, et si vous fréquentez les cantines bio ou les restaurants estampillés «bobo», vous avez sans doute déjà surpris un consommateur ou une consommatrice en train de grimacer lors de la dégustation d'un jus vert.

Le chou kale fait-il faire la grimace? Il semblerait que oui, surtout si l'on en croit une étude relayée par The Guardian, selon laquelle cet aliment serait susceptible de tordre le visage de certains êtres humains de dégoût... avant même la sortie du ventre de leur mère. Menant des recherches sur nos préférences alimentaires et souhaitant démontrer qu'elles existent parfois avant la naissance, une équipe de recherche de l'université britannique de Durham a en effet établi que le chou kale donnait une mine renfrognée aux fœtus.

Pour cela, les scientifiques britanniques ont transformé certains utérus en laboratoires de dégustation, soumettant les fœtus à différentes saveurs et observant les résultats en se basant sur l'interprétation de leurs expressions faciales. Leurs résultats, publiés dans la revue Psychological Science, montrent que les arômes des aliments ingérés par la mère pouvaient se retrouver dans le liquide amniotique. Leur goût peut ainsi y être détecté dès la quatorzième semaine, et leur odeur dès la vingt-quatrième.

Soixante-dix femmes enceintes âgées de 18 à 40 ans ont donc été soumises à des scanners à ultrasons, tandis que leurs locataires recevaient différents types d'alimentation. Un groupe témoin a ainsi reçu des capsules de poudre de kale, un autre de la poudre de carotte, tandis qu'un troisième ne recevait aucune capsule. Dans le même temps, l'alimentation des mères hors des phases de test a également été surveillée, afin de ne pas influer sur les résultats.

Le kale c'est triste

L'équipe a notamment établi que les fœtus nourris au kale semblaient exprimer deux fois plus souvent de la tristesse que ceux qui recevaient de la carotte ou rien du tout. Au contraire, la carotte donnait même aux visages un aspect souriant, deux fois plus souvent que pour les fœtus ayant absorbé du kale ou n'ayant rien ingéré.

«Avant même la fin du repas de la mère, le fœtus est déjà capable de ressentir ce qu'elle a mangé», explique le docteur Benoist Schaal, l'un des auteurs de l'article. Les recherches doivent se prolonger et à présent porter sur les bébés post-partum, afin de voir comment ils réagissent aux mêmes saveurs après la naissance. Et Beyza Üstün, coautrice, dit espérer «voir moins de réactions négatives si [les bébés] ont été exposés au kale avant de naître».

Cette étude pourraient servir de passerelle permettant de parler aux personnes enceintes de leur alimentation. «Ce que nous savons déjà grâce à d'autres recherches, c'est qu'un régime varié, avec des légumes et des fruits, donne des enfants moins difficiles», précise Nadja Reissland, qui a elle aussi cosigné l'étude. Pour que nos enfants aiment les brocolis et ne chipotent pas devant un plat sur deux, fallait-il les leur faire goûter avant même qu'ils ne voient le jour?

Newsletters

Au restaurant Les Parisiens, Thibault Sombardier défend les valeurs de la haute bistronomie parisienne

Au restaurant Les Parisiens, Thibault Sombardier défend les valeurs de la haute bistronomie parisienne

Un lieu de rendez-vous chic au sein du Pavillon Faubourg Saint-Germain, nouvel hôtel cinq étoiles situé Rive gauche.

Manger un peu de viande peut être plus durable qu'un régime vegan

Manger un peu de viande peut être plus durable qu'un régime vegan

En optimisant les conditions de culture et d'élevage, des scientifiques cherchent la configuration dans laquelle l'empreinte carbone de notre régime alimentaire serait la plus réduite.

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Une société déjà bien implantée permet aux établissements de vous scanner afin de vous proposer des produits prétendument adaptés.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio