Sciences

Chez les albatros, être timide mène tout droit au divorce

Temps de lecture : 2 min

Le succès d'un couple réussi chez ces oiseaux de mer? Être prêt à en découdre face à la concurrence.

Le changement climatique favorise également les séparations chez les albatros. | Mac Gaither via Unsplash
Le changement climatique favorise également les séparations chez les albatros. | Mac Gaither via Unsplash

Il a beau être surnommé «l'oiseau le plus romantique du monde», il n'échappe malheureusement pas aux remous conjugaux. Et visiblement, quand on est un albatros marié, mieux vaut ne pas être timide. Du moins, si l'on veut garder sa partenaire.

C'est ce qu'ont découvert les chercheurs de l'Institut océanographique de Woods Hole (Massachusetts), qui ont étudié les albatros hurleurs sur l'île de la Possession, dans l'archipel subantarctique des îles Crozet. Là-bas, les albatros femelles se font particulièrement rares. Avec leur corps plus petit, elles perdent souvent la vie au moment de se nourrir dans les zones de pêche commerciale. Conséquence: il y a bien trop de mâles par rapport au nombre de survivantes.

Malgré ce contexte difficile, ces oiseaux ne doivent pas leur surnom au hasard. Une fois unis, les couples le restent jusqu'à la mort. Mais quand la femelle décède, là, il n'y a plus de place pour le romantisme. Le mâle cherche coûte que coûte une nouvelle partenaire, quitte à s'accaparer celle d'un congénère. Et la timidité n'a alors pas sa place.

Prêt à en découdre

Quand un deuxième mâle tente de forcer le divorce, la solidité d'un couple d'albatros dépend du conjoint. Si ce dernier s'impose, se dresse sur ses pattes, crie, bref, se montre prêt à en découdre, le couple d'origine reste ensemble. Si, au contraire, il agit avec timidité face à cette intrusion, le couple se brise alors en deux temps, trois mouvements et l'albatros audacieux récupère à la fois la femelle, mais aussi le nid.

Au vu de la concurrence, perdre ainsi sa partenaire pour un mâle n'est pas un bon signe pour la suite de son aventure sur l'île de Possession. Les albatros trop timides finissent ainsi par laisser la place à leurs congénères bien plus audacieux, qui assurent donc la survie de cette espèce vulnérable. D'autant que la concurrence n'est pas la seule menace.

Le changement climatique favorise également les divorces chez ces oiseaux de mer. La hausse de la température des eaux, le stress et le manque de poissons poussent en effet les couples à se séparer afin de pouvoir chasser plus loin. Dure, dure, la vie d'un albatros amoureux.

Newsletters

Le passé de nos grands-parents influe sur notre génétique

Le passé de nos grands-parents influe sur notre génétique

Problèmes relationnels, traumatismes, santé défaillante... Vos grands-parents pourraient y être pour quelque chose.

L'homosexualité existe-t-elle chez les animaux?

L'homosexualité existe-t-elle chez les animaux?

[L'Explication #79] Les relations entre les animaux de la même espèce existent, et auraient même certains avantages.

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

La ville de Boston vient d'interdire l'installation de nouvelles pelouses artificielles dans l'espace public, pointant la composition toxique de ces étendues de plastique vert.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio