Parents & enfants / Monde

Une famille part faire le tour du monde avant que ses enfants ne perdent la vue

Temps de lecture : 2 min

Pour voir les merveilles de notre planète avant l'obscurité.

Ils partagent également leurs aventures sur les réseaux sociaux. | Dino Reichmuth via Unsplash
Ils partagent également leurs aventures sur les réseaux sociaux. | Dino Reichmuth via Unsplash

C'est une histoire singulière et émouvante qui nous parvient du Canada. Une famille s'est lancée depuis quelques mois dans un tour du monde pour montrer une première et dernière fois à trois de leurs enfants, atteints d'une maladie génétique rare, les merveilles de notre planète. Une véritable course contre la montre: les trois enfants s'apprêtent à perdre la vue.

Mia, l'aînée, Colin, 7 ans et Laurent, 5 ans, sont en effet atteints de rétinite pigmentaire, une maladie grave qui engendre une dégénérescence progressive des cellules sensibles à la lumière dans la rétine. À terme, elle entraîne une cécité partielle ou totale et aucun traitement ni remède n'existe à l'heure actuelle.

Ce drame n'a pas abattu pour autant la famille: cette dernière a décidé de parcourir le monde pour que les enfants enregistrent le plus de souvenirs visuels avant la date fatidique. «Je me suis dit: “Je ne vais pas lui montrer un éléphant dans un livre, je vais l'emmener voir un vrai éléphant”», a expliqué à CNN Édith, la mère.

Tour du monde

Le périple n'a pas été de tout repos. Surtout en amont, quand il a fallu planifier quelque peu le voyage, à l'été 2020. Covid-19, restrictions sanitaires, puis guerre en Ukraine... Soumis aux aléas de l'actualité, la famille a changé maintes et maintes fois d'itinéraire. Avant de finalement se lancer en mars 2022, depuis Montréal.

Namibie, Zambie, Tanzanie puis Turquie, Mongolie et Indonésie: les premiers mois ont été plus que riches en découvertes. Désireux de voir au plus près des animaux, Mia, Colin, Laurent et le quatrième enfant de la famille (qui n'est pas atteint par cette maladie génétique) ont ainsi pu observer des éléphants, des zèbres ou encore des girafes. Ensemble, ils partagent également leurs aventures sur les réseaux sociaux et ont déjà reçu les encouragements de nombreux internautes, notamment de personnes atteintes de rétinite pigmentaire.

L'objectif pour les parents de cette famille canadienne n'est pas seulement de montrer à leurs enfants ce qu'il y a de plus beau au monde, mais aussi, et surtout, de leur apprendre l'altérité, la différence. De quoi renforcer leurs capacités d'adaptation, une fois la vue perdue.

Newsletters

Les hommes qui donnent le prénom d'une ex à leur bébé, une tradition vieille comme le monde

Les hommes qui donnent le prénom d'une ex à leur bébé, une tradition vieille comme le monde

Le chanteur de Maroon 5 est loin d'être le seul à avoir eu une telle idée: les témoignages se multiplient.

Le chou kale fait grimacer les bébés, même avant la naissance

Le chou kale fait grimacer les bébés, même avant la naissance

Qu'on se rassure, le but n'était pas de leur proposer une cure détox prénatale.

Mais qui veut encore être prof de nos jours?

Mais qui veut encore être prof de nos jours?

En pleine crise du recrutement des enseignants, les nouveaux profs font leur première rentrée. Qui sont ceux qui rentrent dans le métier au moment où il peine à attirer?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio