Sciences

Cette vidéaste a pris 50.000 photos de chats dans leur litière, mais c'est pour la science

Temps de lecture : 2 min

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour son animal de compagnie.

Estefannie et ses chats, Teddy et Luna. | Capture d'écran Estefannie via YouTube
Estefannie et ses chats, Teddy et Luna. | Capture d'écran Estefannie via YouTube

Deux ans. C'est le temps qu'il a fallu à Estefannie, vidéaste et ingénieure, pour mettre au point un système informatique lui permettant de surveiller à distance le transit de son chat Teddy et de connaître aussi précisément que possible ses habitudes défécatoires. Le 28 août, elle a publié une vidéo de six minutes, relayée par Gizmodo, détaillant le pourquoi et le comment de ce projet assez inattendu.

Il faut savoir deux choses sur Teddy: ce chat aime manger du plastique, et il est fréquemment constipé –ceci expliquant apparemment cela. D'où l'envie et le besoin d'observer de près ce qui se passe dans son bac à litière, explique Estefannie. Pour mettre au point l'outil de surveillance intelligent dont elle a eu l'idée, la vidéaste a commencé par prendre environ 50.000 photos de ses deux chats (Teddy et sa colocataire à quatre pattes, Luna) en train de déféquer, et ce afin d'établir une base de données.

Un simple algorithme recensant les visites effectuées dans le bac à litière n'aurait en effet pas suffi: Estefannie avait besoin de connaître également l'identité de l'animal ayant fait (ou essayé de faire) ses besoins en ce lieu consacré. Il a donc fallu trouver un moyen de différencier les incursions de Teddy et celles de Luna. Sur la base des nombreux clichés pris, elle a donc développé un script en langage Python, bien connu des lycéens et lycéennes.

Prévisions scatologiques

Résultat: sur la foi des différentes venues de Teddy dans le bac à litière, Estefannie a mis au point un outil de prédiction de ses visites suivantes (moment dans la journée, durée, nature du besoin). Cela lui permet alors de savoir si le transit de Teddy est au beau fixe, ou si sa dernière ingestion de matières plastiques l'a poussé une fois de plus vers le monde si pénible de la constipation.

Réalisé avec le plus grand des sérieux, le projet est présenté avec humour par sa créatrice, qui a bien conscience que des solutions plus simples existent et qui assume pleinement le ridicule d'un tel dispositif. «Viendra-t-elle me chercher quand arrivera le soulèvement des machines, se demande-t-elle face caméra à propos de l'intelligence artificielle développée, qui, si elle était munie d'une conscience, serait effectivement assez fâchée que sa destinée soit de surveiller des crottes de chats.

Newsletters

La cape d'invisibilité n'existe pas encore, mais on s'en rapproche

La cape d'invisibilité n'existe pas encore, mais on s'en rapproche

Les dernières avancées de la société Vollebak sont tout simplement stupéfiantes, mais où mèneront-elles?

Les Mayas ont-ils été décimés par la pollution au mercure?

Les Mayas ont-ils été décimés par la pollution au mercure?

Utilisé comme un colorant sacré, cet élément a pu leur être fatal.

Train, voiture, avion: que prendre en compte dans le calcul de l'empreinte carbone?

Train, voiture, avion: que prendre en compte dans le calcul de l'empreinte carbone?

Ces calculs omettent souvent les émissions indirectes et importantes liées à la construction des infrastructures nécessaires.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio