Monde

La plus vieille péniche d'Amsterdam va devoir quitter le canal

Temps de lecture : 2 min

Bloquée sous les ponts pendant 134 ans, la péniche n'y tient plus.

En vert, le Dogger, coincé sur le Prinsengracht. | MsBronwater capture d'écran via YouTube
En vert, le Dogger, coincé sur le Prinsengracht. | MsBronwater capture d'écran via YouTube

Cela fait 134 ans que la vénérable péniche n'a pas quitté l'eau. Placé en 1888 dans le Prinsengracht, le «canal des princes», qui entoure le centre-ville d'Amsterdam, le Dogger, plus ancienne péniche de la capitale hollandaise, ne peut plus circuler dans les eaux de la capitale, cerné par des ponts trop bas.

À ses heures de gloire qui suivirent sa construction en 1865, il était utilisé pour transporter l'eau potable vers les brasseries de la ville, mais il est désormais question de le désosser pour pouvoir le déplacer, afin d'éviter qu'il ne coule.

D'après son propriétaire, Jeroen Elsen, la péniche ne peut pas être assurée, ne pouvant être sortie du canal pour être réparée comme elle devrait l'être tous les sept ans. Or la coque, négligée depuis longtemps, est considérablement rouillée, et un accident passé avec un bateau de tourisme lui a fait prendre l'eau: une eau qui doit être pompée en permanence.

Un Evergreen à la hollandaise

Si la péniche venait à couler inopportunément, sa carcasse, fière de 96 tonnes d'acier et de béton, pourrait bloquer le passage du canal et entraîner de lourdes conséquences sur le trafic amstellodamois. En 1996 déjà, il avait été question de la démolir, mais un reportage radio à son sujet avait permis de la sauver in extremis, suscitant une campagne publique de soutien.

L'opération d'exfiltration du vaisseau fantôme nécessitera aujourd'hui d'en démonter une grande partie: «Le bateau est, pour ainsi, décortiqué, déshabillé. C'est de l'archéologie. Certaines choses vont à la décharge, et nous en gardons d'autres, parce que je pense qu'elles sont historiquement intéressantes», explique Elsen.

Pour les habitués du Prinsengracht, le Dogger faisait débat, considéré par certains comme une horreur, par d'autres, comme un bout d'histoire de la ville.

Newsletters

Le naturisme en Allemagne doit beaucoup aux nazis

Le naturisme en Allemagne doit beaucoup aux nazis

D'abord considérée d'un mauvais œil car assimilée aux associations marxistes, la nudité devient pour Hitler un moyen de promouvoir la virilité et la supériorité physique de la race aryenne.

Venise rame pour imposer son idée d'entrée payante

Venise rame pour imposer son idée d'entrée payante

La mairie de la cité des Doges peine à mettre en place son projet de taxe d'entrée pour les touristes. Encore repoussé de six mois, elle ne permettrait de toute manière pas de réellement lutter contre les conséquences du tourisme dans la ville.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Début de la Coupe du monde au Qatar, tremblement de terre en Indonésie, violentes protestations contre la politique zéro Covid en Chine... La semaine du 19 au 25 novembre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio