Boire & manger / Monde

Une ancienne candidate de «Top Chef» US refusée à l'entrée d'un restaurant à cause de ses Birkenstocks

Temps de lecture : 2 min

C'est pourtant les chaussures les plus tendance de l'été.

Confortables, mais pas toujours très chics. | No Revisions via Unsplash
Confortables, mais pas toujours très chics. | No Revisions via Unsplash

Pas de sushis à cause de ses chaussures. C'est la mésaventure qui est arrivée à Marjorie Meek-Bradley, finaliste de la treizième saison de la version américaine de l'émission «Top Chef», samedi 20 août. Le très populaire restaurant Shōtō, à Washington, DC, a déclaré que les Birkenstocks à ses pieds constituaient une enfreinte à son code vestimentaire qui interdit le port de tongs, rapporte The Independent.

Mais peut-on considérer les Birkenstocks comme des tongs? Il y a conflit sémantique. Sur le site de la marque de chaussures allemande, le modèle que portait la cliente, les Arizona essentials, est classé dans la catégorie «sandales à double bride». Les employés de Shōtō ont pourtant considéré que les nu-pieds jaune fluo étaient des tongs et que la cheffe des restaurants STARR ne respectait donc pas la politique vestimentaire du restaurant.

Selon le site Eater DC, l'établissement de sushis exige que ses clients portent des «des vêtements décontractés et élégants». On apprend également que les «tenues de sport, maillots, shorts, tenues de plage ou tongs ne sont pas autorisés» à l'entrée. Le restaurant a d'ailleurs indiqué que ses clients étaient mis au courant de la politique en vigueur dès la confirmation de leur réservation, soit par téléphone, soit par mail.

Réagissant à la polémique, le propriétaire de Shōtō, Arman Naqi, a déclaré au magazine Washingtonian que cette situation «n'[était] pas à prendre personnellement et, [qu']en tout honnêteté, [ses] équipes font tout pour être cohérentes». «Nous ne faisons pas d'exception, même pour d'autres professionnels du milieu que nous respectons énormément», a-t-il ajouté.

Le créateur de sushis a par ailleurs précisé qu'il «appréci[ait] et pren[ait] note de toutes les remarques constructives» concernant le code vestimentaire imposé, mais s'est dit «abattu de voir la manière dont les autres chefs ont choisi d'en parler sur les réseaux sociaux».

«Les codes vestimentaires
sont problématiques»

Marjorie Meek-Bradley et ses amis restaurateurs Michael Rafidi et Danny Lee ont pris la parole dans leurs stories Instagram à la suite de l'incident. Partageant la photo des Birkenstocks jaunes, le chef Lee a ainsi écrit: «On nous a fait sortir à cause des chaussures de Marjorie qui étaient considérées comme des tongs et ne respectaient pas le code vestimentaire.»

Danny Lee, propriétaire du restaurant Anju dans la capitale américaine, a ensuite posté une photo de sa tenue sur le réseau social: il avait opté pour un tee-shirt bleu, une casquette jaune et des chaussures «orthopédiques».

Le restaurateur a ensuite donné son avis sur les dress codes dans sa story Instagram: «Pour être honnête, la raison pour laquelle les codes vestimentaires sont problématiques, c'est parce qu'il est impossible de les faire respecter avec cohérence.» «Cela permet à la pensée sexiste, classiste, élitiste et raciste de guider l'application de ces codes

Marjorie Meek-Bradley a ensuite reposté ce message en ajoutant: «Je comprends qu'à l'origine de ce problème, il y a quelque chose de beaucoup plus vaste, et j'espère qu'en mettant la lumière dessus, je pourrai aider à trouver une solution.»

Newsletters

Au restaurant Les Parisiens, Thibault Sombardier défend les valeurs de la haute bistronomie parisienne

Au restaurant Les Parisiens, Thibault Sombardier défend les valeurs de la haute bistronomie parisienne

Un lieu de rendez-vous chic au sein du Pavillon Faubourg Saint-Germain, nouvel hôtel cinq étoiles situé Rive gauche.

Manger un peu de viande peut être plus durable qu'un régime vegan

Manger un peu de viande peut être plus durable qu'un régime vegan

En optimisant les conditions de culture et d'élevage, des scientifiques cherchent la configuration dans laquelle l'empreinte carbone de notre régime alimentaire serait la plus réduite.

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Une société déjà bien implantée permet aux établissements de vous scanner afin de vous proposer des produits prétendument adaptés.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio