Monde

Un juge qui refusait une IVG à une ado à cause de ses notes scolaires poussé vers la sortie

Temps de lecture : 2 min

Le magistrat Jared Smith vient d'être désavoué par les électeurs de Floride.

La semaine passée, toujours en Floride, une autre adolescente avait été jugée trop immature pour pouvoir avorter. | Jamie Street via Unsplash
La semaine passée, toujours en Floride, une autre adolescente avait été jugée trop immature pour pouvoir avorter. | Jamie Street via Unsplash

Le juge floridien Jared Smith vient d'être désavoué par les électeurs de son État, raconte le site Jezebel. Lors d'une primaire destinée à désigner la ou le juge qui prendra la tête de la 13e Cour de Floride, il a en effet été battu d'entrée par Nancy L. Jacobs, son opposante, considérée comme plus progressiste –même si, lors de ces élections, les juges se présentent officiellement sans étiquette politique.

Il est rare que des juges échouent à être réélus. C'est pourtant ce qui s'est produit pour le magistrat, qui avait fait parler de lui fin janvier pour avoir décliné la demande d'IVG d'une jeune femme âgée de 17 ans, laquelle souhaitait pouvoir faire interrompre sa grossesse sans que ses parents aient connaissance de sa requête.

En Floride, il est en effet permis aux mineures de formuler ce type de demande lorsqu'elles estiment être en danger, ou quand elles ne disposent pas d'un soutien suffisant au sein de leur famille. C'est loin d'être le cas dans tous les États américains, puisque trente-six d'entre eux requièrent systématiquement l'accord d'un responsable légal.

L'hypocrisie à l'œuvre

Si Jared Smith avait contribué à rejeter la demande de la jeune femme, c'est parce qu'il avait estimé qu'en raison de ses notes insuffisantes, celle-ci n'était pas assez mûre pour prendre la décision d'avorter. Or, les notes en question étaient plus qu'honorables: la note moyenne de l'adolescente était B, ce qui la plaçait quasiment en haut de l'échelle de notation américaine. En outre, aurait-elle moins mérité d'avoir accès à l'IVG si ses notes avaient été des D?

À deux voix contre une, les juges en charge du dossier avaient en tout cas décidé que la demandeuse faisait preuve d'un «manque d'intelligence et de crédibilité, ou d'une incapacité à atteindre le degré de maturité nécessaire pour que cette demande soit accordée».

Un autre élément a pesé dans la balance, si insignifiant qu'il montre à quel point ces décisions judiciaires n'ont rien d'objectif ni d'équitable: lorsqu'elle a été interrogée sur ses notes, la jeune femme les a légèrement gonflées –involontairement, qui plus est. C'est un peu comme si, en France, une élève ayant une moyenne de 15,4 sur 20 affirmait qu'elle avait 16, non par malice, mais par manque de précision.

Le mandat de Jared Smith se terminera en fin d'année. D'ici là, ironise amèrement Jezebel, «il lui reste quatre mois pour tenter de refuser à des mineures le droit de contrôler leurs corps, quelles que soient leurs notes». On rappelle que la semaine passée, toujours en Floride, une autre adolescente avait été jugée trop immature pour pouvoir avorter –mais visiblement assez mûre pour pouvoir devenir mère.

Newsletters

Les stratégies des supporters pour boire de la bière malgré tout au Qatar

Les stratégies des supporters pour boire de la bière malgré tout au Qatar

Pour quelques centilitres, ils sont disposés à faire des kilomètres.

À quoi joue Macron avec Poutine?

À quoi joue Macron avec Poutine?

La sortie du président français sur les «garanties de sécurité» qu'il faudrait fournir à Moscou s'ajoute à une liste déjà longue de déclarations controversées sur la conduite à tenir face au président russe.

Déçu

Déçu

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio