Sciences

Des scientifiques ont trouvé la plante qui pourrait nous aider à survivre sur Mars

Temps de lecture : 2 min

La luzerne, surnommée la «reine des plantes fourragères», pourrait se développer aussi sainement que sur Terre et être utilisée comme engrais sur la planète rouge.

Selon les chercheurs, la luzerne offrirait des options prometteuses et peu onéreuses lors de futures missions spatiales. | David von Diemar via Unsplash
Selon les chercheurs, la luzerne offrirait des options prometteuses et peu onéreuses lors de futures missions spatiales. | David von Diemar via Unsplash

Dans le film «Seul sur Mars», l’astronaute Mark Watney (incarné par Matt Damon) parvient, non sans difficulté, à survivre un certain temps sur la planète rouge en faisant pousser des pommes de terre grâce à ses excréments. Si la NASA a affectivement confirmé que cette technique insolite pourrait fonctionner, des scientifiques viennent peut-être de trouver une meilleure alternative n'incluant pas l'utilisation de déjections humaines, nous apprend Science Alert.

«La faible teneur en nutriments du sol martien et la forte salinité de l'eau les rendent impropres à une utilisation directe pour la propagation de cultures vivrières sur Mars», écrivent les chercheurs dans leur étude publiée le 17 août dernier sur PLOS. «Il est donc essentiel de développer des stratégies pour améliorer la teneur en nutriments du sol martien et pour dessaler l'eau saumâtre pour les missions de longue durée.»

Dans l'éventualité où nous devrions nous sustenter sur Mars, la solution se trouverait ainsi dans un végétal miracle: la luzerne. Cette plante fourragère pourrait, selon les chercheurs, survivre sur le sol de la planète rouge, dépourvu de matière organique ou de microbes et «être capable de se développer aussi sainement que dans le sol terrestre.»

Mieux encore, les scientifiques ont découvert au cours de leurs simulations que la luzerne pourrait ensuite être utilisée comme engrais. Ce dernier permettrait alors de faire pousser d'autres plantes nourrissantes comme les navets, les radis ou encore de la laitue, «trois végétaux qui nécessitent peu d'entretien, poussent rapidement et n'ont pas besoin de beaucoup d'eau.»

Des options prometteuses pour de futures missions

Trop beau pour être vrai? Les futurs astronautes devront en effet faire face à un autre problème d'envergure afin de cultiver leurs denrées: celui de l'eau douce, non-disponible sur Mars. Toutefois, l'équipe de chercheurs estime que l'eau saumâtre de Mars pourrait «être traitée avec un type de bactéries marines, puis filtrée à travers des roches volcaniques afin de produire l'eau douce nécessaire au développement des cultures.»

Les scientifiques espèrent ainsi que leur étude pourrait offrir des options prometteuses lors de futures missions. Et comme le souligne justement Science Alert, «cultiver de la luzerne sur Mars pour l'utiliser comme engrais coûterait certainement moins cher que de transporter des réfrigérateurs remplis de nourriture sur des millions de kilomètres jusqu'à la planète rouge. »

«Cette étude signifie qu'à long terme, il est possible de traiter in situ les ressources en sol et en eau pour l'agriculture sur Mars afin de soutenir les missions humaines et les établissements permanents», concluent les chercheurs.

Newsletters

Les cheveux roux ne vont pas disparaître avec le réchauffement climatique

Les cheveux roux ne vont pas disparaître avec le réchauffement climatique

À moins que toutes les personnes porteuses du gène ne périssent sans avoir eu d'enfant... ce qui est quasiment improbable.

Le chien descend-il vraiment du loup?

Le chien descend-il vraiment du loup?

Le meilleur ami de l'homme fait partie de nos vies depuis l'époque des chasseurs-cueilleurs et serait issu de la domestication du loup préhistorique. Oui, mais de quel loup parle-t-on?

Covid-19: faut-il vraiment s'affoler de l'émergence du variant Kraken?

Covid-19: faut-il vraiment s'affoler de l'émergence du variant Kraken?

Peut-être devrions-nous cesser de systématiquement nous alarmer outre mesure dès l'apparition d'un nouveau variant du virus.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio