Tech & internet

L'intelligence artificielle doit-elle obéir à la loi?

Temps de lecture : 2 min

À qui revient la responsabilité en cas d'accident?

Un petit robot sans conscience. | Rock'n Roll Monkey via Unsplash
Un petit robot sans conscience. | Rock'n Roll Monkey via Unsplash

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Existe-t-il des lois qui règlementent l'intelligence artificielle?»

La réponse d'Enora Bescond:

Je dirais «non», on est vraiment à la préhistoire de cette idée.

En fait, aujourd'hui on est au stade où on se demande qui est responsable quand une voiture autonome provoque un accident par exemple (une fois qu'on a prouvé que le conducteur n'y est pour rien).

Tout le monde est d'accord pour dire que si un programmeur a délibérément codé des lignes qui font faire à l'automate quelque chose d'illégal, c'est lui qui doit être puni. Mais, en pratique, ça n'arrive pas trop, et s'il y a une erreur (non volontaire) qui cause des dommages… la responsabilité se dilue déjà entre le programmeur, le chef de projet, le responsable des tests, et toute la hiérarchie jusqu'au PDG.

Des machines hors-la-loi

Il y a énormément de discussions et de travaux passionnants en cours, mais vraiment pas de consensus général. Il y a des procès en cours, et on se débrouille avec nos lois actuelles, chaque partie préparant ses arguments à partir d'enquêtes. Faites une recherche internet «procès Tesla autopilot», vous verrez qu'on est en plein dedans, et que c'est au cas par cas. Et il y a des associations de consommateurs ou d'utilisateurs qui se mettent en place pour lutter contre d'éventuels abus des entreprises.

Par exemple, à la suite de récents accidents, Tesla va certainement devoir revoir sa communication et être beaucoup plus claire sur le fait que ses voitures ne pilotent pas toutes seules et qu'elles nécessitent un utilisateur attentif prêt à reprendre les commandes très, très rapidement.

Mais comprenez bien que tant que nos IA ne sont pas conscientes (et ce n'est pas pour demain!), ce sont juste des machines qui n'ont aucune existence légale. Le problème est donc le même que lorsqu'une quelconque machine est à l'origine d'un accident (crash d'avion...).

Et il n'est vraiment pas à l'ordre du jour de vouloir imposer les lois de la robotique d'Asimov, qui veulent notamment qu'«un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger».

Actuellement, cela n'a aucun sens, car les IA ne sont pas à ce niveau de compréhension, et les «lois» qui les régissent sont infiniment plus explicites.

Newsletters

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Une société déjà bien implantée permet aux établissements de vous scanner afin de vous proposer des produits prétendument adaptés.

À la rencontre des plus gros contributeurs francophones de Wikipédia

À la rencontre des plus gros contributeurs francophones de Wikipédia

Wikipédia est beaucoup plus qu'une simple encyclopédie aux yeux des contributeurs francophones les plus actifs, dont certains ont déjà dépassé le million de modifications.

Un streameur russe brûle du gaz toute la journée pour se moquer des Occidentaux

Un streameur russe brûle du gaz toute la journée pour se moquer des Occidentaux

Il vient d'être banni de la plateforme Twitch.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio