Boire & manger

Jean Imbert et Thierry Marx, deux chefs pour enchanter Paris

Temps de lecture : 6 min

La Cour Jardin et Madame Brasserie, des tables de choix dans des lieux d'exception.

La Cour Jardin du Plaza Athénée, par Jean Imbert. | Mark Read
La Cour Jardin du Plaza Athénée, par Jean Imbert. | Mark Read

La Cour Jardin au Plaza Athénée

Le Plaza Athénée ouvre de nouveau les portes de La Cour Jardin, son restaurant d'été situé en plein cœur de l'hôtel.

Avec minutie, passion et simplicité, Jean Imbert a préparé une carte aux couleurs de l'été faisant appel aux sens, aux textures, aux goûts, pour composer des déjeuners et des dîners absolument dépaysants.

Le chef Jean Imbert. | Boby Allin

«On s'installe lorsque les fleurs s'étendent sur les murs de La Cour Jardin, et on repart lorsqu'elles tombent», confie Jean Imbert.

Recouvert entièrement de vigne vierge et de géraniums rouges, La Cour Jardin est un lieu où l'on peut vivre dans le calme absolu un moment privilégié et déguster aussi bien un déjeuner décontracté qu'un dîner romantique grâce à des recettes à partager ou non, servies en entrée ou en plat.

Jean Imbert et Jocelyn Herland, chef exécutif de l'hôtel, placent les saveurs et les sensations gustatives au cœur de l'escapade et s'inspirent de ce que la nature fait de mieux en été.

La carte met à l'honneur le végétal sous toutes ses formes, et célèbre les partenaires du chef: les maraîchers, les pêcheurs et les éleveurs avec lesquels il collabore depuis de nombreuses années.

Sélectionnés avec la plus grande rigueur, les produits nobles sont traités avec une grande simplicité: les légumes du soleil viennent directement de la Ferme du Perche, les tomates fondantes de chez Jacky Mercier, les aubergines, les melons, les pousses, les sucrines, les fleurs de courgettes arrivent tout droit de chez Didier Pil du potager Le Petit-Moulin, ou de chez Christophe Latour de l'Épicerie Fine Latour…

Le sucré n'est pas en reste: Élisabeth Hot, cheffe pâtissière de l'hôtel, forte d'une expérience vécue auprès de chefs renommés tels que Pierre Hermé, Jean-Georges Klein et Marc Haeberlin crée de succulents gâteaux, pâtisseries et desserts.

On ne sera jamais aussi proche de la nature en plein Paris qu'au sein de La Cour Jardin. Elle incite à respirer, à savourer, à se décontracter et se laisser porter par un air de vacances bien méritées.

À La Cour Jardin par Jean Imbert, vous pourrez déguster les plats suivants:

De nos maraîchers et jardins

  • L'artichaut au chèvre de mon frère (25 euros)

  • Le pain tomate de Saint-Tropez (18 euros)

  • Les tomates rôties, burrata et bouillon glacé (28 euros)

  • Le melon frappé au porto et piment (30 euros)

  • L'avocat, sa salade et pousses d'épinard (34 euros)

  • La salade de haricots verts, amandes fraîches, pêches et girolles (38 euros)

  • La tarte fine à la ratatouille et roquette (34 euros)

  • Les fleurs de courgette rôties à la ricotta (36 euros)

  • Le Riso verde, légumes de la ferme du Perche (45 euros)

De nos pêcheurs et éleveurs

  • Le tarama et sarrasin (18 euros)

  • Le croque tourteau (28 euros)

  • La salade de langoustines aux framboises (48 euros)

  • Le tartare de thon rouge au naturel (38 euros) avec caviar Impérial, 30g (180 euros)

  • Les Gambero Rosso crus à la salsa verde (60 euros)

Au restaurant La Cour Jardin de Jean Imbert, les Gambero Rosso crues à la salsa verde. | Mark Read

  • La côte de bœuf chimichurri et pommes coin de rue au paprika (168 euros pour deux)

  • La dorade au citron confit (114 euros pour deux)

Au restaurant La Cour Jardin by Jean Imbert, la dorade au citron confit. | Mark Read

  • La volaille à la diable et gaufrettes (48 euros)

  • Le rouget, riz vénéré et jus de roche (78 euros)

Les desserts

  • Le fromage de René Pellegrini affiné (18 euros)

  • Les coupes glacées chocolat/chocolat, fleur de sureau et framboise, rhubarbe et fromage blanc (18 euros)

  • La Tropézienne glacée (20 euros)

  • Le carpaccio de fruits rouges (28 euros)

  • Le Saint-Honoré aux herbes et aux fleurs (36 euros pour deux)

Au restaurant La Cour Jardin de Jean Imbert, le Saint-Honoré aux herbes et aux fleurs. | Mark Read

25, avenue Montaigne 75008 Paris. Tél.: 01 53 67 66 02. Pas de fermeture. Ouvert au mois d'août.

Madame Brasserie

Depuis le 6 juin, la Tour Eiffel a créé l'événement en accueillant au premier étage un nouveau concept de brasserie parisienne sous la direction culinaire du chef doublement étoilé Thierry Marx.

Le chef Thierry Marx. | Victor Bellot

Au menu, une cuisine française traditionnelle de brasserie conjuguée à une vue imprenable sur Paris qui embrasse le Trocadéro et le Palais de Chaillot. De quoi séduire les visiteurs du monde entier autant que les Parisiens.

Madame Brasserie est avant tout un lieu élégant, chaleureux et accueillant, offrant une pause insolite et gourmande en plein cœur de la Ville Lumière à cinquante-sept mètres de hauteur.

La vue panoramique sur Paris au restaurant Madame Brasserie. | Victor Bellot

Ce nouveau spot parisien a été conçu par le designer Ramy Fischler et l'architecte Nicola Delon. Les créateurs ont privilégié la sobriété avec des matériaux naturels et responsables parmi lesquels le bois, la terre crue ou encore le liège: un design au plus proche de leurs valeurs et de celles prônées par Thierry Marx.

Madame Brasserie avec vue sur la Tour Eiffel. | Victor Bellot

«En tant qu'artisan, ma mission consiste à donner de la mémoire à l'éphémère. Mon défi est de réaliser une cuisine simple, saine, source de plaisir, aussi durable que le monument lui-même», indique Thierry Marx.

À la tête d'une équipe de 150 personnes, le chef propose ici une cuisine créative de brasserie chic parisienne faisant la part belle au terroir francilien, réalisée à base de produits de saison et de qualité fournis par des producteurs locaux.

En accord avec ses principes et sa philosophie, Madame Brasserie se veut un modèle de restauration locale et durable de la même manière que la Tour Eiffel est le symbole le plus emblématique et le plus attractif de France.

«Passionnante et inspirante, la Tour représente l'élégance et l'excellence du savoir-faire à la française qui font scintiller les yeux de millions de visiteurs chaque année. Madame Brasserie leur permettra de s'immerger dans le Paris d'aujourd'hui, elle attire un public de proximité en quête de nouvelles découvertes culinaires. Madame Brasserie vient compléter une expérience gastronomique hors du commun et la Tour confirme sa place de lieu culinaire d'exception», explique Jean-François Martins, président de la Société d'Exploitation de la Tour Eiffel.

Une autre vue de la salle du restaurant Madame Brasserie. | Victor Bellot

Comme un joli clin d'œil à la grande dame de fer, Thierry Marx souhaite inscrire sa cuisine dans une démarche de durabilité.

Dans sa nouvelle aire de jeu, l'enfant de Ménilmontant, ce grand voyageur qui «ne sait plus aujourd'hui se passer de Paris», apporte ici sa propre vision de la cuisine: conviviale et cosmopolite à l'image de la ville et du monument parisien qui l'accueille. Une carte qui porte assurément la signature du chef empreinte de son savoir-faire et de ses influences, donnant naissance à une cuisine de brasserie ancrée dans le Paris d'aujourd'hui.

Le menu Gustave au dîner de 18h30 à 22h00

Entrée + plat: 70 euros

Plat + dessert: 70 euros

Entrée + plat + dessert: 90 euros

Entrées

  • Le pâté en croûte au foie gras de la Maison Vérot

Au restaurant Madame Brasserie, le pâté en croûte. | Victor Bellot

  • L'œuf bio d'Île-de-France croustillant, déclinaison de tomates et basilic frais

  • Le poulpe, salade de pois chiches et courgette grillée

Les plats

  • La volaille jaune fermière, cannelloni d'épinards et fromage frais, jus Marengo

  • Le pavé de bar snacké, artichaut poivrade, oignon doux

  • Le risotto d'épeautre lié au Cantal, légumes de saison

Les desserts

  • Le fromage de chèvre du Père Fabre, miel d'Île-de-France

  • Le gâteau au chocolat à l'ancienne, crème anglaise infusée aux éclats de grué

Au restaurant Madame Brasserie, le gâteau au chocolat. | Victor Bellot

  • La pavlova végétale, fruits rouge, praline roses et fleur de sureau

  • Les abricots rôtis, crème à la pistache, sorbet à l'anis

Le menu Grande Dame

Amuse-bouche + entrée + premier plat + second plat + dessert + mignardises + boissons: 175 euros

Les mêmes intitulés de plats que dans le menu Gustave avec en plus au choix le homard bleu, quinoa d'Île-de-France, le pavé de veau, carottes fanes et le baba au rhum, crème fraîche à la vanille.

Au déjeuner, le prix des menus varie en fonction du panorama choisi. Vue sur Paris et le Trocadéro: menu Madame à 95 euros par personne ou 103,60 euros avec les boissons. Vue sur la Tour Eiffel: 85 euros par personne ou 93,60 euros avec les boissons. Deux services: l'un à 12 heures et l'autre à 13 heures 30.

1er étage de la Tour Eiffel, entrée par les piliers Est ou Ouest, 75007 Paris. Réservations conseillées sur le site madamebrasserie.com. Pas de fermeture. Ouvert au mois d'août.

Newsletters

Au restaurant Les Parisiens, Thibault Sombardier défend les valeurs de la haute bistronomie parisienne

Au restaurant Les Parisiens, Thibault Sombardier défend les valeurs de la haute bistronomie parisienne

Un lieu de rendez-vous chic au sein du Pavillon Faubourg Saint-Germain, nouvel hôtel cinq étoiles situé Rive gauche.

Manger un peu de viande peut être plus durable qu'un régime vegan

Manger un peu de viande peut être plus durable qu'un régime vegan

En optimisant les conditions de culture et d'élevage, des scientifiques cherchent la configuration dans laquelle l'empreinte carbone de notre régime alimentaire serait la plus réduite.

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant?

Une société déjà bien implantée permet aux établissements de vous scanner afin de vous proposer des produits prétendument adaptés.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio