Sports

Le hockey canadien en disgrâce suite à de multiples affaires de violences sexuelles 

Temps de lecture : 2 min

Les stades du championnat mondial de hockey junior sont déserts.

«Il y a autant de lignes d'attente que de personnes entrant dans le stade.» | Chris Liverani via Unsplash
«Il y a autant de lignes d'attente que de personnes entrant dans le stade.» | Chris Liverani via Unsplash

Quand on pense Canada, on pense immédiatement sirop d'érable, bûcherons et aussi et surtout hockey sur glace. Si l'on en croit Ian Austen du New York Times, c'est en partie parce que chaque Canadien connaît un ou une joueuse de hockey. Ce sport fait partie des rituels du pays et l'un des événements à ne pas rater est le championnat mondial de hockey junior qui a subi un changement de calendrier à cause de l'épidémie de Covid: au lieu de se produire en décembre, il a lieu cet été. Mais ce changement de calendrier ne peut pas expliquer à lui seul le manque de spectateurs dans les stades.

Ian Austen nous donne à voir les abords du championnat: «Dans la fan zone, un DJ divertit un groupe qui ne dépasse jamais douze personnes dans l'heure qui précède le premier match du Canada [...], il y a autant de lignes d'attente que de personnes entrant dans le stade.» À l'intérieur, les pourtours de la piste, habituellement couverts de panneaux publicitaires, sont vides. En effet, les sponsors du hockey canadien ont tous retiré leur soutien financier suite aux nombreuses affaires de violences sexuelles découvertes ces derniers mois.

En mai 2022, la chaine de télévision TSN a révélé que l'une des principales fédérations nationales du hockey canadien avait payé, en 2018, 3,5 millions de dollars (2,7 millions d'euros), une femme qui accusait huit joueurs d'agressions sexuelles en échange de son accord de ne pas les poursuivre en justice. Plus tard, les suites de l'enquête ont montré que les 3,5 millions venaient d'un fond obscur alimenté par les adhésions annuelles des joueurs et joueuses –y compris celles des enfants. Depuis 1989, ce fond avait déjà servi à hauteur de 7,6 millions de dollars (5,8 millions d'euros) pour couvrir neuf autres affaires de violences sexuelles. Aussi, une enquête a été ouverte concernant une affaire de viol datant de 2003, impliquant l'équipe junior nationale dont 6 joueurs s'étaient filmé en train d'agresser sexuellement une femme inconsciente.

Ces affaires, révélées en cascade, ne sont pas les premières à viser le hockey canadien mais l'effet sur les fans n'avait jamais été aussi puissant. L'une d'entre elle le résume ainsi auprès du New York Times: «Je suis en conflit interne, honnêtement, à l'idée de venir au championnat. Apprendre que ce sont les cotisations qui ont servi à acheter le silence des victimes est vraiment révoltant.»

Par ailleurs, ces histoires interviennent alors que le hockey subissait déjà une remise en question profonde concernant des faits de violence, de racisme et d'homophobie, explique le journaliste du New-York Times.

Newsletters

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

On assiste à une augmentation du nombre d'enfants arrêtés pour des faits de violence ou des comportements dangereux, dans les stades ou en périphérie de ceux-ci.

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Classe business pour les hommes, éco pour les femmes. Au-delà de l'évidente injustice, ce choix opéré par la Fédération française de cyclisme pour se rendre en Australie illustre une certaine vision du sport féminin ancrée dans l'inconscient collectif.

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

[BLOG You Will Never Hate Alone] Accepter d'aller au Qatar, c'est renoncer à toutes nos valeurs, en matière d'environnement et de droits des individus.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio