Santé / Société

L'acné adulte existe aussi et la plupart des gens ne savent pas quoi faire

Temps de lecture : 2 min

On associe souvent l’acné aux poussées d’hormones adolescentes mais que se passe-t-il à l’âge adulte? 

Une femme sur deux de 20 à 29 ans souffrirait d'acné adulte. | Polina Tankilevitch via Pexels 
Une femme sur deux de 20 à 29 ans souffrirait d'acné adulte. | Polina Tankilevitch via Pexels 

Certains ados échappent totalement à l’acné, j’ai été cette adolescente-là, à la peau parfaite, épargnée par les boutons quand mes amis en souffraient. Mais à l'arrivée de l’âge adulte, passé la vingtaine, j’ai été victime d’un retour de karma sous la forme d’acné adulte. Enfin, je ne suis pas la seule, d'autres amies en souffrent et l'une le résume ainsi: «Je commence à avoir des rides mais j'ai toujours de l’acné, j’aimerais bien que mon corps choisisse entre la vieillesse et l’adolescence!» L’acné adulte vient rappeler aux millennials (nés dans les années 90) qu’ils peuvent angoisser pour autre chose que la crise climatique et ou le ghosting de leur crush.

Sur le site du ministère de la santé, l’acné est présentée comme «une maladie de peau typique de l’adolescence». Avec l’apparition de la puberté et les bouleversements hormonaux, l’adolescence est la période la plus propice à l'apparition de l'acné. Mais de nombreux adultes sont aussi concernés –et surtout les femmes, 50% des femmes de 20 à 29 ans seraient touchées.

Les scientifiques qui se sont penchés sur le sujet ont identifié différents suspects qui pourraient l’expliquer notamment la génétique, la stimulation hormonale, l’altération de la composition lipidique de la peau, les bactéries, l'inflammation des glandes de la peau. Dans la liste des facteurs potentiellement aggravants, on trouve aussi le stress, le tabac, le manque de sommeil, le régime alimentaire, les cosmétiques, le nettoyage excessif de la peau, des maladies endocriniennes… Et les conséquences de l’acné adulte sont assez néfastes puisque la moitié des personnes concernées estiment que cela nuit à leur confiance en soi et à leur bien-être.

Quelles solutions?

Pour le magazine The Independent, Olivia Petter a tenté de comprendre ce qu'il faut faire et ne pas faire en cas d’apparition de l’acné adulte dite aussi hormonale. Selon les spécialistes interrogées, il faut commencer à la vingtaine, en plus d'hydrater sa peau, à sérieusement et quotidiennement la protéger du soleil. Il faut aussi éviter tous les nettoyants de peau qui risquent d’être agressifs et asséchants et ce, même s’ils promettent de débarrasser votre peau de tous ses boutons. La peau a besoin de douceur et d’hydratation. Si un produit brûle ou tiraille votre peau, il est très certainement à éviter.

Chaque peau est différente et il faut savoir adapter ses soins à son type de peau, précise la journaliste, «de manière générale, une bonne routine se compose d’un nettoyant doux, d’un exfoliant (doux aussi), d’un sérum nourrissant, d’une crème hydratante et d’une protection solaire», conclut la Dr Sturm questionnée par The Independent.

Pour les femmes, l'acné adulte est souvent liée ou amplifiée par la prise de contraceptif. Elle est alors difficile à éliminer complètement et il faut pour cela être accompagné par les bons spécialistes.

Newsletters

Le yoga améliore les symptômes anxiodépressifs et les performances cognitives

Le yoga améliore les symptômes anxiodépressifs et les performances cognitives

Comme toute activité physique, cette discipline est bonne pour la santé. Associant le corps et l'esprit, elle a notamment des effets potentiellement intéressants sur le cerveau et la santé mentale.

Avant une séance de sport, laissez tomber le cardio et les étirements

Avant une séance de sport, laissez tomber le cardio et les étirements

L'un est inutile et les autres sont dangereux.

Cinq minutes après la mort, voici ce qui se passe dans le corps

Cinq minutes après la mort, voici ce qui se passe dans le corps

Il faut un certain laps de temps avant que le moteur s'arrête totalement.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio