Boire & manger

Que pouvez-vous emporter comme nourriture aux États-Unis?

Temps de lecture : 2 min

Faire passer de la nourriture aux douanes américaines est un défi risqué. Les douanes australiennes appliquent elles aussi une politique très stricte sur l'importation alimentaire.

Les douanes américaines utilisent des beagles pour renifler les aliments interdits. | CDC via Unsplash
Les douanes américaines utilisent des beagles pour renifler les aliments interdits. | CDC via Unsplash

Avez-vous déjà jeté un œil sur «Douanes sous haute surveillance»? Cette émission de télévision peut sembler un peu excessive, mais montre pourtant bien la réalité des services de certaines douanes aériennes. Toute infraction liée à l'alimentation notamment peut coûter très cher, comme l'explique la chaîne américaine CNN.

En juillet, un passager en provenance d'Indonésie et à destination de l'Australie a par exemple reçu une contravention d'un montant de 1.874 dollars (1.817 euros) pour avoir transporté deux McMuffin et un croissant au jambon.

Une jeune femme australienne a aussi dû payer une amende de 1.844 dollars car elle avait oublié de déclarer le reste de son sandwich Subway acheté à Singapour. Certaines amendes peuvent aller jusqu'à 10.000 dollars (9.700 euros), d'après CNN.

France Diplomatie ne mentionne pas les spécificités des douanes australiennes, mais constate en revanche que «la douane américaine est très vigilante sur les produits alimentaires: l'entrée avec des produits non stérilisés (tels que des fromages ou de la charcuterie) ou des plantes vertes est rigoureusement interdite».

En 2021, selon les données de la douane et de la protection des frontières américaines, les garde-frontières ont conduit des inspections sur près de 630.150 passagers qui n'avaient pas déclaré leurs produits comestibles. La déclaration de ces denrées alimentaires s'applique à l'entrée du territoire américain, que ce soit par voie aérienne, maritime ou terrestre.

Pourquoi ces interdictions?

Le service des douanes justifie cette politique quelque peu sévère par la nécessité d'empêcher l'introduction d'insectes nuisibles aux États-Unis. Ces parasites pourraient avoir un effet destructeur sur l'agriculture locale. En 2021, les responsables douaniers ont découvert près de 264 nuisibles différents à l'entrée des ports américains.

«Nous travaillons de pair avec le ministère de l'Agriculture et les services de l'inspection sanitaire pour éviter toute introduction de bactériens contaminants», a expliqué un des porte-paroles de la douane américaine.

Voici un petit pense-bête avant un départ au pays de l'Oncle Sam:

  • Dans ma valise pour les États-Unis, je peux glisser…

    Des condiments, du pain, des gâteaux et tout autre produit cuit ou cuisiné. La liste de ces aliments est accessible sur le site de la douane.

  • Dans ma valise pour les États-Unis, il n'y a pas de…

    Viande, volaille, produits laitiers, œufs. Les aliments pour animaux et oiseaux sont interdits d'importation pour les pays ayant des cas de vache folle, de fièvre aphteuse, de grippe aviaire et de grippe porcine.

La quasi-totalité des fruits frais ou congelés sont interdits d'entrée sur le territoire américain.

Les passagers qui déclarent les produits dans leur valise n'encourent aucune sanction, même si les aliments ne sont pas acceptés. La nourriture sera alors détruite.

«Une pomme ou une collation peut être amenée par erreur et cela ne fera pas toujours un incident majeur», explique le porte-parole des douanes. Le plus simple reste peut-être de ne rien apporter et de découvrir les spécialités culinaires locales.

Newsletters

Les cinq erreurs à éviter pour (enfin) réussir sa soupe

Les cinq erreurs à éviter pour (enfin) réussir sa soupe

Ce n'est pas un plat qu'il faut sous-estimer.

McDo et les burgers végétariens, histoire d'un échec commercial

McDo et les burgers végétariens, histoire d'un échec commercial

Lancé en grande pompe, le McPlant a fait pchitt.

Le Petit Rétro et Séveste, deux restaurants au rapport prix-plaisir exquis

Le Petit Rétro et Séveste, deux restaurants au rapport prix-plaisir exquis

Le premier, repris par Guy Savoy et Irwin Durand, propose une cuisine de bistrot authentique et gourmande. Le second est la nouvelle terrasse du Théâtre de l'Atelier des frères Flocon.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio