Sciences / Monde

Une empreinte de dinosaure découverte par hasard dans un restaurant chinois

Temps de lecture : 2 min

Depuis cette terrasse, un million de siècles d'histoire nous contemple.

La patte d'un diplodocus exposée au Grand hôtel à Paris, le 6 juin 2019. | Stephane de Sakutin / AFP
La patte d'un diplodocus exposée au Grand hôtel à Paris, le 6 juin 2019. | Stephane de Sakutin / AFP

Venez pour le café, restez pour la trace de pas vieille de 100 millions d'années. Au début du mois de juillet, dans un restaurant de Leshan, une ville de la province du Sichuan à l'est de la Chine, un client a découvert tout à fait par hasard une empreinte de dinosaure.

Pour un œil non averti, la cour de ce restaurant a simplement l'air d'être constituée de pierre brute naturellement irrégulière. Longtemps, cette spécificité archéologique est donc passée inaperçue, jusqu'à ce qu'elle attire suffisamment l'attention d'un client pour qu'il sollicite des scientifiques afin d'identifier la provenance de ces irrégularités sur le sol.

Après avoir étudié la trace avec un scanner 3D, le paléontologue Lida Xing, de l'université de géosciences de Beijing, a conclu que la terrasse de ce restaurant était bien placée sur les traces de non pas un, mais deux dinosaures. Les créatures faisaient partie de l'ordre des sauropodes, cette sorte d'immenses dinosaures au long cou auquel appartient par exemple le diplodocus.

Renaissance du fossile

D'après le scientifique, les deux sauropodes arpentaient ce qui deviendra l'Asie au début du Crétacé, près de 100 millions d'années avant notre ère. Retrouver ce genre de traces en ville est extrêmement rare. Avant qu'un restaurant ne s'installe sur les lieux, c'était une ferme de poulets qui occupait l'emplacement. Les traces étaient ainsi protégées par de la terre et du sable.

Par miracle, lorsque le restaurant s'est installé sur place il y a un an, le propriétaire a aimé l'aspect de la pierre se trouvant sous le sable, et a décidé d'y installer sa terrasse sans la recouvrir de béton.

Xing se félicite de l'intérêt croissant pour la paléontologie dans le pays: «Il y a dix ans, personne ne m'aurait envoyé une photo de potentiels fossiles de dinosaure. Aujourd'hui j'en reçois de la part de citoyens normaux, et je peux confirmer la présence de traces de pas plusieurs fois par an.»

«En ce moment, la Chine est en train de vivre une renaissance de la découverte de fossiles, abonde auprès de NPR un chercheur américain. De nombreux sites excitants sont en train d'être découverts.» La prochaine fois que vous prenez un café en terrasse, ouvrez l'œil.

Newsletters

L'ascenseur vers l'espace, bientôt une réalité

L'ascenseur vers l'espace, bientôt une réalité

Il permettrait de réaliser d'incroyables économies et de rendre les voyages spatiaux plus simples et plus verts.

Cinq minutes après la mort, voici ce qui se passe dans le corps

Cinq minutes après la mort, voici ce qui se passe dans le corps

Il faut un certain laps de temps avant que le moteur s'arrête totalement.

Quelle est la découverte archéologique la plus déprimante?

Quelle est la découverte archéologique la plus déprimante?

Un ensemble de trouvailles souligne à quel point l'être humain moderne n'a pas inventé l'eau chaude.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio