Monde

La Sardaigne veut miser sur le naturisme pour booster le tourisme

Temps de lecture : 2 min

L'île prévoit de créer des hôtels, des sentiers de randonnée et une station de vacances réservés aux nudistes.

L'essor du naturisme fait débat en Italie, pays fortement influencé par une culture catholique et conservatrice. | Nyctaline via Pixabay 
L'essor du naturisme fait débat en Italie, pays fortement influencé par une culture catholique et conservatrice. | Nyctaline via Pixabay 

Et si la Sardaigne devenait the place to be du nudisme en Europe? Selon un article du Guardian, l'île italienne envisage de créer des hôtels naturistes, des sentiers et même un village de vacances dédiés à la clientèle adhérant à cette pratique. Le but, capter un marché en pleine expansion: on estime actuellement à 50.000 le nombre de naturistes en Italie et ils seraient 20 millions dans l'ensemble de Europe.

Luigi Tedeschi, maire de San Vero Milis, une petite ville de la côte centre-ouest de la Sardaigne, fait partie des dirigeants locaux qui se sont lancés dans l'aventure: en mai dernier, une partie de la plage communale Is Benas, longue de 3 km, est devenue un lieu officiel du nudisme. «L'initiative a suscité quelques ricanements dans le bar de la ville, mais elle a été soutenue par tous», précise-t-il.

Au-delà du plaisir ressenti par celles et ceux qui le pratiquent, le nudisme peut aussi être perçu comme un projet écologique. Luigi Tedeschi souhaiterait ainsi développer une zone isolée, très abondante en végétation, pour ces touristes qui se soucient, selon lui, de la protection de l'environnement. «Chaque fois que des nudistes viennent à Is Benas, ils laissent la nature intacte. La culture du naturisme ne favorise pas uniquement la nudité, mais aussi la protection de notre nature», argue l'édile.

En parallèle, l'association naturiste italienne Anita cherche à tirer parti de la renaissance de cette pratique en Sardaigne et travaille avec les autorités locales pour faire de cette île un havre du tourisme nudiste, n'en déplaise à certains.

Couvrez ce sein que je ne
saurais voir

Cependant, l'essor du naturisme fait débat en Italie, pays fortement influencé par une culture catholique et conservatrice. Simone Atzeni, propriétaire d'une entreprise proposant différentes excursions en Sardaigne, s'est notamment plaint aux autorités locales, après que certains lieux d'excursions ont été alloués aux naturistes.

«Je respecte les naturistes, mais ils doivent à leur tour respecter ceux qui ne veulent pas s'exposer, explique-t-il. C'était une erreur de leur donner cette zone de la plage, ils sont à portée de vue de tant de personnes qui n'aiment pas ça.» Simone Atzeni affirme aussi ne pas souhaiter voir de personnes nues sur les sentiers. «Santa Barbara est un sentier qui porte le nom d'une sainte et où des croyants et des femmes seules se promènent. Pensez-vous qu'ils apprécieraient d'être suivis par quelqu'un de nu?»

Auparavant, prendre un bain de soleil nu sur une plage italienne était passible de deux mois de prison: la pratique était considérée comme un acte obscène réalisé en public et était donc pénalement répréhensible. Ce n'est qu'en 2006 que la Cour suprême italienne est venue alléger la loi sur la nudité, datant de la période fasciste. Aujourd'hui, la pratique est seulement sanctionnée par une amende. «C'est pour cette raison que nous avons des avocats. Il faut aider les naturistes qui se retrouvent dans cette situation, car les amendes peuvent aller jusqu'à 10.000 euros», indique toutefois Giuseppe Ligios, porte-parole d'Anita.

Pour autant le risque ne dissuade pas les naturistes italiens, dont 25% sont des femmes. «Pour les femmes, il existe cette pression sociale de devoir être belle et cacher ses imperfections. Grâce au naturisme, je peux simplement dire: “Regardez, c'est moi”», explique une adepte. Cependant, elle n'a toujours pas réussi à convertir son mari. «Quand nous allons à la plage, je suis nue et lui porte son maillot de bain. C'est ça, la vraie liberté.»

Newsletters

La guerre en Ukraine «ne sera pas de longue durée», assure Bernard-Henri Lévy

La guerre en Ukraine «ne sera pas de longue durée», assure Bernard-Henri Lévy

L'essayiste pense que les experts qui affirment que le conflit va s'enliser se trompent.

Manifestations en Chine: sous pression, le pouvoir semble hésiter

Manifestations en Chine: sous pression, le pouvoir semble hésiter

Après l'incendie d'un immeuble qui a fait dix victimes à Ürümqi, dans l'ouest du pays, les mouvements de protestation contre les restrictions strictes liées au Covid-19 se multiplient face à un Xi Jinping en apparence imperturbable.

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

Couramment parlé jusqu'au début du XXe siècle dans cet État américain, le français local a peu à peu disparu, avalé par la langue anglaise. Mais aujourd'hui, il est enseigné à 5.500 enfants et jouit à nouveau d'une certaine popularité.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio