Culture

Le 9-3 doit annuler des événements culturels

Temps de lecture : 2 min

La Biennale d'art contemporain de Seine-Saint-Denis n'aura pas lieu. C'est la première victime collatérale de la réforme des collectivités territoriales en cours de vote au Parlement, selon Les Inrockuptibles. Le département dirigé par le socialiste Claude Bartolone est en proie à de grandes difficultés financières et confronté à la probable réduction de l'autonomie culturelle des collectivités locales annoncée par la réforme.

Emmanuel Constant, vice-président chargé de la culture au conseil général de Seine-Saint-Denis, interrogé par Les Inrocks, se défend de laisser tomber l'art contemporain:

Nous avons limité les dégâts par rapport à d’autres départements avec une baisse du budget de la culture de seulement 7%. Il n’y a aucun acharnement particulier contre l’art contemporain. Mais je ne vais pas vous mentir, si la Biennale a dû être supprimée cette année, l’environnement budgétaire de 2011 est au moins aussi inquiétant que celui de 2010, ce qui ne laisse rien présager de bon.

Claude Bartolone avait fait sensation en faisant voter en avril un «budget de révolte» déficitaire de 75 millions d’euros, ce qui est interdit par la loi.

[Lire l'article sur lesinrocks.com]

Photo: Claude Bartolone, site de la Seine-Saint-Denis

Newsletters

«Hot Skull» sur Netflix: pourquoi la métaphore du virus transmis par la parole sonne si juste

«Hot Skull» sur Netflix: pourquoi la métaphore du virus transmis par la parole sonne si juste

La série turque décrit une épidémie dont le vecteur est le langage. Un phénomène inimaginable et qui pourtant paraît déjà presque là.

Fabrice Hyber à la Fondation Cartier: l’école de tous les possibles

Fabrice Hyber à la Fondation Cartier: l’école de tous les possibles

Avec La Vallée, l’artiste français casse les stéréotypes et fait de l’espace d’exposition une école dont les tableaux noirs sont des œuvres, déployant les méandres de sa pensée. Du 8 décembre 2022 au 30 avril 2023.

«Nos frangins» d'hier et d'aujourd'hui, une grande famille

«Nos frangins» d'hier et d'aujourd'hui, une grande famille

Associant archives et reconstitution, Rachid Bouchareb raconte l'histoire de deux jeunes Arabes tués par des policiers il y a trente-cinq ans, avec le présent en ligne de mire.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio