Sciences

Un étrange champignon pousse les mouches à s'accoupler avec leurs congénères morts

Temps de lecture : 2 min

Une stratégie rondement menée, qui permet au champignon de survivre.

Le champignon est appelé Entomophthora muscae. | Pexels via Thierry Fillieul
Le champignon est appelé Entomophthora muscae. | Pexels via Thierry Fillieul

Une nouvelle étude scientifique, publiée par l'Université de Copenhague, montre la morbide stratégie d'un champignon particulièrement vicieux pour assurer sa survie. Âme sensible s'abstenir.

Appelé Entomophthora muscae, ce drôle de champignon, qualifié par le média Futurity de «zombie», commence tout d'abord par infecter grâce à ses spores une mouche femelle. Une fois bien installé, le champignon se répand dans son hôte en le consommant vivant de l'intérieur. Il lui faut environ une petite semaine pour venir définitivement à bout de la femelle mouche.

C'est là que les choses sérieuses commencent. L'Entomophthora muscae prend alors possession du cadavre et se met à sécréter des signaux chimiques appelés sesquiterpènes. Ces signaux sont particulièrement sournois. Ils attirent et excitent les mouches mâles des environs, qui n'ont plus qu'une envie: s'accoupler au plus vite avec ce cadavre sans vie de la femelle mouche.

La mouche mâle s'en donne alors à coeur joie, sans se douter que le champignon qui règne en maître dans la dépouille est prêt de l'infecter à son tour. En un rien de temps, les spores du Entomophthora muscae basculent chez ce nouvel hôte, occupé à copuler. La mouche mâle ne le sait pas encore, mais il va subir exactement le même sort que sa défunte «conquête». Le champignon pervers, quant à lui, a assurer sa survie.

Le parfait anti-mouche?

Les scientifiques ont également découvert que les femelles mouches infectées et décédées étaient particulièrement attrayantes avec le temps. Si quelques mouches mâles opportunistes venaient s'accoupler avec les femelles fraîchement mortes depuis 3 à 8 heures, les trois quarts d'entre eux préféraient copuler après 25 ou 30 heures de décès. Le temps que le champignon prenne vraiment ses aises dans la défunte.

Que faire de cette découverte? Les membres de l'étude ont leur petite idée. Au vu du pouvoir d'attraction de ce champignon, les scientifiques imaginent déjà en faire un parfait appât pour attirer les mouches indésirables dans un piège. Une sorte d'anti-mouche naturel, mais quelque peu morbide.

Newsletters

Les insectes ont-ils des sentiments?

Les insectes ont-ils des sentiments?

Vous devriez sans doute réfléchir à deux fois avant de sortir votre tapette à mouches.

Avons-nous tous une petite voix intérieure?

Avons-nous tous une petite voix intérieure?

[L'Explication #96] Plutôt team brouhaha mental incessant ou voix muette comme une carpe?

Les Néandertaliens auraient évolué pour ne pas sentir leur propre puanteur

Les Néandertaliens auraient évolué pour ne pas sentir leur propre puanteur

Pratique quand la propreté n'est pas la priorité.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio