Monde

En Thaïlande, bientôt la castration chimique plutôt que la prison longue pour les agresseurs sexuels?

Temps de lecture : 2 min

Les autorités espèrent ainsi diminuer le taux de récidive, alors que le nombre d'agressions sexuelles dans le pays reste élevé.

Des hommes à la prison centrale de Chonburi, le 25 juin 2021. | Lillian Suwanrumpha / AFP
Des hommes à la prison centrale de Chonburi, le 25 juin 2021. | Lillian Suwanrumpha / AFP

Faire prendre un traitement chimique à un délinquant sexuel l'empêchera-t-il de récidiver? En Thaïlande, un projet de loi approuvé par le Sénat lundi 11 juillet pourrait bientôt permettre aux personnes condamnées pour violences sexuelles d'opter pour une castration chimique, en échange de peines de prison raccourcies, rapporte Vice. Les condamnés qui choisiraient cette option recevront des injections visant à réduire temporairement leur taux de testostérone et leur libido, dans l'espoir que la procédure les empêche de commettre d'autres crimes.

Le projet de loi indique que les médicaments anti-libidinaux ne seront prescrits qu'avec le consentement du délinquant sexuel et qu'après avoir été approuvés par deux experts: un spécialiste en psychiatrie et un spécialiste en médecine interne. Les condamnés devront également porter des bracelets électroniques et rester sous surveillance pendant dix ans.

Cette proposition controversée doit encore être confirmée par la Chambre des représentants et ne deviendra officielle que lorsqu'elle sera publiée dans la Gazette royale. Le gouvernement souhaite toutefois une mise en place rapide afin de réduire les taux de crimes sexuels particulièrement élevés dans le pays. «Je veux que cette loi soit adoptée rapidement, a déclaré le lendemain le ministre de la Justice Somsak Thepsuthin. Je ne veux plus voir de mauvaises choses arriver aux femmes.»

«Ils recommenceront»

Un groupe restreint de pays dans le monde autorise déjà la castration chimique, à savoir la Pologne, la Corée du Sud, la Russie, l'Australie, le Royaume-Uni et certains États américains, afin de limiter le taux de récidive des crimes sexuels. Mais la procédure fait régulièrement l'objet de controverses, beaucoup affirmant qu'elle constitue une violation des droits humains du délinquant lorsqu'elle est rendue obligatoire et qu'elle ne s'attaque pas réellement à la cause profonde du problème.

«Ce n'est pas utile parce que cela ne change pas l'état d'esprit des délinquants. Lorsque le traitement chimique s'arrêtera, ils auront le même état d'esprit. Si nous ne corrigeons pas ça, ils recommenceront», a déclaré à Vice Jaded Chouwilai, directeur de l'association Women and Men Progressive Movement Foundation.

Le projet de loi a cependant reçu le soutien de la population thaïlandaise, alors qu'un célèbre responsable du Parti démocrate a récemment été accusé par une vingtaine de femmes de viols et d'agressions sexuelles, et que le nombre de victimes reste élevé.

Selon le ministère thaïlandais de la Santé, plus de 31.000 femmes ont été violées en 2013, dont la majorité étaient des étudiantes et des écolières. Parmi les délinquants sexuels condamnés qui ont été libérés de prison entre 2013 et 2020, environ 30% étaient connus pour avoir récidivé.

Newsletters

Dans le Michigan, pro et anti-IVG bientôt départagés par un référendum

Dans le Michigan, pro et anti-IVG bientôt départagés par un référendum

Après une série de recours judiciaires, le Michigan votera le 8 novembre pour ou contre l'inscription de ce droit dans sa Constitution.

Giorgia Meloni, un pur produit de la politique italienne depuis Berlusconi

Giorgia Meloni, un pur produit de la politique italienne depuis Berlusconi

Alors qu'en France, on annonce la victoire de l'extrême droite aux élections italiennes, de l'autre côté des Alpes, les médias italiens parlent de celle du «centro-destra» («centre droit»). Il est pourtant facile d'y voir clair.

Houtman Abrolhos, l'archipel qui fut le théâtre d'un naufrage sanglant

Houtman Abrolhos, l'archipel qui fut le théâtre d'un naufrage sanglant

​​​​​​​Au XVIIe siècle, cet archipel constitué de plus d'une centaine d'îlots déserts servit de refuge aux naufragés du Batavia, un navire de commerce. En attendant le sauvetage, l'un des survivants massacra ses compagnons d'infortune.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio