Politique

Le projet de loi sur le pouvoir d'achat sonnera l'heure de vérité pour la majorité et l'opposition

Temps de lecture : 2 min

Présentées en Conseil des ministres le 7 juillet, ces mesures très attendues par la population feront l'objet d'un débat au Parlement dès la mi-juillet.

Ce mercredi 6 juillet, la nouvelle Première ministre Élisabeth Borne prononçait à l'Assemblée nationale son discours de politique générale sous les invectives de certains députés de La France insoumise et les applaudissements de la majorité présidentielle. Après cette entrée mouvementée dans la vie parlementaire, la nouvelle cheffe du gouvernement a présenté jeudi en Conseil des ministres des mesures très attendues concernant la protection du pouvoir d'achat.

Chèques alimentaires pour les foyers «les plus modestes», revalorisation de la prime d'activité, indemnité carburant... ce projet de loi, qui fera l'objet d'un débat au Parlement dès le 18 juillet prochain, sonnera alors l'heure de vérité entre le gouvernement et l'opposition.

La majorité réussira-t-elle à bâtir des compromis avec d'autres partis? Faut-il au contraire craindre de futurs blocages? Quid de la position du Rassemblement national sur ce projet de loi? Le gouvernement parviendra-t-il à justifier le coût de ces mesures évalué à 20 milliards d'euros?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en discutent avec leurs invités David Revault-d'Allonnes du JDD, Catherine Tricot de la revue Regards et Éric Le Boucher, éditorialiste aux Échos et à l'Opinion, dans «Politique», l'émission de France 24 en partenariat avec Slate.

Newsletters

Réforme des retraites: la dissolution de l'Assemblée, pari risqué d'Emmanuel Macron

Réforme des retraites: la dissolution de l'Assemblée, pari risqué d'Emmanuel Macron

Le chef de l'État a agité cette menace si l'opposition votait la motion de censure contre le gouvernement.

#OnNeDoitPasDireÇa

#OnNeDoitPasDireÇa

Parti déconstruit

Parti déconstruit

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio